En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut

Edition : Editions Folioen attendant
Date de parution : 2016
Nombre de pages : 172

Résumé :Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Mon avis: un coup de coeur!

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, ce livre pour moi est un petit chef d’oeuvre. Il m’a faite passer par toutes les émotions, il a réveillé ma sensibilité.

Dans un premier temps, le roman vous entraîne dans le quotidien complètement fou d’une petite famille. Danses, cocktails, jeux de mots délicieux et mensonges innocents. L’univers est coloré, joyeux, il donne envie au lecteur d’y appartenir. Il le découvre d’ailleurs majoritairement au travers des yeux d’un petit garçon qui aime profondément ses parents.  Et Olivier Bourdeaut a su si bien prendre la voix de l’enfant que je me suis surprise à penser à mes parents durant ma lecture, me rendant compte que parfois il m’arrivait de poser sur eux le même regard admiratif.

J’ai plus d’une fois utilisé cette expression pour parler du style d’écriture d’un roman coup de coeur, mais là, plus que jamais je la trouve adaptée : l’écriture est un véritable bonbon. Je l’ai savourée. La plume d’Olivier Bourdeaut est une des plus jolies qu’il m’ait été donné de lire ces dernières années !

J’ai donc souri, ri, rêvé. Mais c’est la gorge nouée et les larmes aux yeux que j’ai quitté ce roman. Car ce dernier vous floue. Il tente de se faire passer pour une comédie dès les premières pages, il vous appâte à coup de drôles de scènes et de bons mots. Une fois qu’il vous a ferré, que vous ne pouvez plus le lâcher, il se montre superbement tragique.

J’ai su, dès la première phrase que ce roman allait être un coup de coeur, mais ce n’est qu’au dernier chapitre, à la promesse devant les anges, que j’ai compris que ce roman allait être plus que ça. Il est désormais celui que je veux offrir à toutes mes amies, celui que je veux laisser négligemment traîner sur ma table basse, celui que je veux relire dans un an ou deux.

Il est rare pour moi d’avoir un tel coup de coeur, mais quand c’est le cas, comme vous le voyez, je ne mâche pas mes mots. Si vous n’avez pas encore goûté à ce bonbon, foncez! Et surtout, venez ensuite me dire ce que vous en avez pensé.

Ma Note: 20/20

Romanesquement Vôtre,

Victoire

Publicités

7 commentaires sur « En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s