Les petits bonheurs d’une lectrice – Semaine 1

Hello tout le monde !

J’avais envie de vous partager de manière régulière les petites choses qui égayent mon quotidien de lectrice/férue de culture. Ce n’est pas grand chose, mais ce blog est dans un esprit de partage et je souhaitais expérimenter ce format.

  • Ecouter la voix apaisante de Lambert Wilson lire du Proust alors que je prends un métro bondé de monde. Vive les livres audio !
  • Sortir ma liseuse numérique pour la première fois dans le train et apprécier l’utilité de mon nouveau cadeau.
  • Passer son dimanche après-midi au ciné, à voir un ballet russe époustouflant (j’ai d’ailleurs hâte de vous en parler)
  • Recevoir le premier manuscrit d’une inscrite au concours littéraire toulousain (Le Prix Capitoul) que j’ai créé avec deux amies.

Voilà les quelques petites joies qui ont égayé ma semaine. Si vous voulez me partager les votre, n’hésitez pas !!

Romanesquement Vôtre,

Victoire

Publicités

Le chœur des femmes de Martin Winckler

Edition : Foliole choeur des femmes
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 671

Résumé : Je m’appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m’oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de  » Médecine de La Femme « , dirigée par un barbu mal dégrossi qui n’est même pas gynécologue, mais généraliste! S’il s’imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu’est-ce qu’il croit? Qu’il va m’enseigner mon métier? J’ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin. Alors, je ne peux pas – et je ne veux pas – perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur cœur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu’elles pourraient m’apprendre.

MAIS QUELLE CLAQUE !!

Vous l’avez peut-être vu passer dans ma Petite Rétrospective Littéraire version 2018 au rang de coup de cœur de l’année, car Le chœur des femmes est un de ces romans-pépites qui ont marqué ma vie de lectrice.  Lire la suite de « Le chœur des femmes de Martin Winckler »

Le Premier miracle de Gilles Legardinier

Edition : J’ai Lule premier miracle
Genre : Thriller, ésotérisme
Nombre de pages : 572

Résumé Karen Holt est un agent du gouvernement britannique au sein d’un service de renseignements très particulier. Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus trop où il en est. Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d’objets archéologiques à travers le monde. Lui passe ses vacances en France sur les traces d’un amour perdu. Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d’étranges circonstances, elle n’a pas d’autre choix que de recruter Ben, quitte à l’obliger. Ce qu’ils vont vivre va les bouleverser. Ce qu’ils vont découvrir va les fasciner. Ce qu’ils vont affronter peut facilement les détruire…

Un mélange de policier/thriller et d’archéologie ? Voilà qui avait de quoi me réconcilier avec le genre policier/thriller ! Et le pari a été largement tenu !

J’ai passé un excellent moment avec cet auteur dont tout le monde parle mais que je n’avais jamais pris le temps de découvrir. J’ai tout de suite adhéré à sa plume : légère, fluide et tissée de remarques humoristiques et piquantes. C’est un gros point positif du roman car je sais que sans cela – et bien  que je sois une habituée des plumes parfois très élaborées de la SFFF – j’aurais eu du mal à suivre cette histoire de premier miracle, de complot international et de fouilles archéologiques. L’intrigue est riche en informations et donc il faut parfois s’accrocher pour suivre les argumentaires des scientifiques qui interviennent.  Lire la suite de « Le Premier miracle de Gilles Legardinier »

Mon premier ballet : Don Quichotte au théâtre du Capitole de Toulouse

Hello tout le monde !

Lors de mon article sur ma petite rétrospective littéraire de 2018, je vous avais fait part de ma volonté de partager des découvertes autres que livresques sur le blog. En l’occurrence, je reviens vers vous pour une expérience qui est assez proche du monde du livre.

Pour mon anniversaire, mes amis m’ont offert deux places pour aller voir le ballet de Don Quichotte. A la base il s’agit d’un ballet en un prologue et quatre actes créé en 1869 d’après le roman de Miguel de Cervantès, mais il a ici été adapté par Kader Belarbi en un ballet en un prologue et trois actes.

Les points positifs de cette expérience

J’en ai pris plein les yeux et les oreilles ! Je n’étais pas sûre d’adhérer étant donné que j’écoute très peu de musique classique (parfois je me lance une playlist quand je dois remettre mes cours en forme, mais j’avoue que je switch rapidement sur ma playlist rap) et que je n’ai aucune appétence pour la danse. Mais quel spectacle ! Les costumes sont très colorés, la chorégraphie est sublime et virevoltantes (j’ai notamment souvenir d’un porté qui m’a coupé le souffle), les danseurs ont beaucoup de charisme et la musique est très agréable. Lire la suite de « Mon premier ballet : Don Quichotte au théâtre du Capitole de Toulouse »

Le pensionnat de Mlle Géraldine – tome 1 : étiquette et espionnage de G. Carriger

Edition : Livre de Pochele pensionnat
Genre : Jeunesse, Fantastique, Steampunk
Nombre de pages : 376

Résumé : C’est une chose que d’apprendre à faire une révérence comme il faut. C’en est une autre que d’apprendre à faire une révérence en lançant un couteau. Bienvenue au Pensionnat de Melle Géraldine. Angleterre, début du 19e siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa pauvre môman : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres qu’apprendre les bonnes manières ! Mrs Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady… aussi inscrit-elle Sophronia au Pensionnat de Melle Géraldine pour le Perfectionnement des Jeunes Dames de Qualité. Mais Sophronia comprend très vite que cette école n’est peut-être pas exactement ce que sa mère avait en tête. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette ; mais elles apprennent aussi à donner la mort, l’art de la diversion, et l’espionnage – le tout de la manière la plus civilisée possible, bien sûr. Cette première année au pensionnat s’annonce tout simplement passionnante.

Comme à chaque fois que je reçois un livre gratuit pour l’achat de 2 Livres de Poche, j’ai commencé ma lecture avec beaucoup d’appréhension. Mon regard critique a fait ressortir dès le début les petits défauts de ce premier tome : l’âge des enfants auxquels on délègue de très grandes responsabilités (certes un roman jeunesse doit se mettre à hauteur de ses lecteurs, mais parfois c’est un peu trop gros), des personnages quelque peu stéréotypés, des événements traités un peu rapidement… Lire la suite de « Le pensionnat de Mlle Géraldine – tome 1 : étiquette et espionnage de G. Carriger »