Chronique sur « Trois histoires de Noël » et conseils de lectures pour Noël

Autrices : Lucie Castel, Angéla Morelli et Louisa Méonistrois-histoires-de-noel
Edition : France Loisirs
Genre : Romance de Noël
Nombre de pages : 450

Résumé : Un aéroport bloqué sous la neige, des cadeaux coincés dans une boîte aux lettres ou un ex trop heureux de se remarier… Quand Noël semble tourner à la catastrophe, c’est l’amour qui pointe le bout de son nez ! Faites confiance à ces trois reines de la comédie romantique pour faire pétiller cette fin d’année…

Aujourd’hui nous nous retrouvons pour une courte chronique sur un livre publié chez France Loisirs et qui rassemble 3 histoires d’autrices que je ne connaissais pas ( Lucie Castel, Angéla Morelli et Louisa Méonis). Donc si vous avez besoin d’idée de lectures de Noël, je vous conseille de vous laisser tenter par ce recueil d’histoires. Dedans vous y retrouverez l’ambiance un peu cul-cul la praline et feelgood des téléfilms de Noël ou des productions Netflix de cette saison. Evidemment, si ce genre d’histoire vous filent des boutons, fuyez ! 

L’avantage de ces histoires, contrairement aux autres romances de Noël, est quelles sont courtes et se lisent rapidement. C’est un plus comparé aux Harlequin de Noël que j’ai lu durant les vacances hivernales précédentes et qui me semblaient parfois contenir des pages inutiles ou destinées à meubler le récit.

Evidemment, les trois histoires sont inégales, les fins sont assez prévisibles et j’ai été un peu déçue par la première (alors qu’elle partait bien !). Heureusement, la deuxième (ma préférée) et la troisième étaient délicieuses à lire au coin du feu, près du sapin familial.

Certes, ce ne sont pas les lectures de l’année, mais elles m’ont fait passer un excellent moment et je me suis dit que si vous cherchiez des idées pour votre Cold Winter Challenge, cette chronique pourrait vous aider. Au cas où, voici d’autres livres de Noël que j’ai lus et chroniqués les années précédentes :

Ainsi que les lectures de Noël chroniquées par Marion à l’époque où elle écrivait encore pour le blog :

J’espère avoir pu vous aider ! N’hésitez pas à me conseiller d’autres lectures du genre.

Signature

Victoire

Un Noël dans les Catskills de Nora Roberts

Edition : Harlequinun Noël dans les catskills

Genre : Romance, Noël
Nombre de pages : 366

Résumé : A la mort de son oncle, Pandora apprend, stupéfaite, qu’elle hérite de la fortune du vieil homme, ainsi que sa maison des Catskills. A une condition ; qu’elle y habite durant six mois avec Michael Donahue, un homme qui l’a toujours horripilée par son arrogance, mais pour lequel son oncle avait une grande estime. D’abord réticente, Pandora finit par accepter, au nom de l’affection qu’elle vouait à son oncle, et par attachement à la demeure, qui abrite ses plus beaux souvenirs d’enfance. Et alors que la neige isole peu à peu la demeure des Catskills du reste du monde, et que Noël approche, Pandora se promet de tout faire pour que cette cohabitation forcée se passe au mieux. Même si Michael, toujours aussi insupportable- et toujours aussi séduisant- la trouble beaucoup trop à son goût.

 

Je ne suis pas une grande habituée des romance de Noël en livre, mais je suis très fan des films sur le sujets. J’ai donc profité des vacances hivernales de 2018 pour voir si la magie opérait aussi sur le papier. Et finalement, ce roman m’a fait le même effet que la magie d’une rencontre, de Susan Wiggs.

Ok, c’est pas l’histoire d’amour de l’année, il y a certaines facilités scénaristiques et la fin était très attendue, mais franchement est-ce que j’en demandais plus ? J’avais juste besoin de shiper sur un couple qui semblait impossible, le tout dans une ambiance très noëlique. Et le contrat a été rempli. Je me suis attachée à Pandora et Michaël, à leurs métiers atypiques et j’ai pris goût à leur petite enquête interne. D’ailleurs, l’autrice nous laisse le temps d’apprendre à les connaître avant de les jeter dans les bras de l’autr, ce qui est un point que j’apprécie dans les romances.

Je ne pense pas que ce soit une lecture dont je me souviendrai dans 10ans, mais j’ai passé un chouette moment, je me suis sentie transportée dans l’ambiance de Noël et surtout, l’écriture fluide de Nora Roberts m’a donné envie de découvrir un peu plus cette autrice.

Je suis donc persuadée que je vais agrandir ma petite collection de romances de Noël.

Ma note : 14/20

Signature

Victoire

La magie d’une rencontre de Susan Wiggs

Edition : HarlequinLa magie d'une rencontre
Genre : Romance
Nombre de pages : 448

Résumé : Sur la route d’Avalon où elle revient au terme d’une longue absence, Sophie retrouve avec émotion sa petite ville des Catskills couverte d’un manteau de neige épais et soyeux. Après des années passées à voyager pour son travail, elle souhaite maintenant se consacrer à sa famille. Mais comment pallier une si longue absence auprès de ceux qu’elle a toujours aimés ? Plongée dans ses réflexions sur la route qui la conduit au lac des Saules, partagée entre la joie de retrouver les siens et les doutes qui malgré elle s’insinuent dans son esprit, Sophie se retrouve soudain prise dans une tempête de neige. Et c’est là, en plein blizzard, qu’elle fait la rencontre d’un homme venu la secourir. Un homme qui, très vite, éveille en elle des sensations oubliées : l’appétit de l’instant présent et, par-dessus tout, le désir d’aimer…

En ces périodes de Noël, je me suis lâchée niveau romances de fin d’année, comme vous avez pu le voir si vous êtes tombé sur mon article Cold Winter Challenge. J’ai besoin de kitsch, j’ai besoin d’amour, j’ai besoin d’histoires pas prise de tête. Donc gardez bien à l’esprit que mon avis aurait bien différé si j’avais découvert cette romance en juin (voire même finalement en février puisque mon amour du kitsch dépasse rarement le mois de janvier).

Très franchement, cette romance n’est pas LA romance de l’année mais elle sa lecture est agréable. Mignonne, simple et avec un happy end comme on les aime. Ce n’est pas l’histoire d’amour que je retiendrai. En revanche, le personnage principal – Sophie – m’a beaucoup plu. Comment aurait-il pu en être autrement pour la juriste que je suis ? Après tout, Sophie est une avocate du Tribunal Pénal International qui a longtemps fait passer sa carrière au premier plan, sacrifiant son couple et sa vie de famille. Elle a 39ans, 2 enfants et même un petit-fils. Cette héroïne m’a un peu étonnée étant donné que j’ai commencé cette lecture en pensant que tous les Harlequin racontaient les amours de jolies et jeunes femmes artistes ou jeunes diplômées avec de ténébreux businessman accompli. Pour le coup, le rapport de force est inversé et ce n’est pas déplaisant. 

Ne vous attendez cependant pas à une histoire d’amour tortueuse et semée d’embûches. Dans ce roman tout paraît compliqué aux personnages mais se résout très simplement, jusqu’au problème final qui a d’ailleurs été évacué trop rapidement à mon goût. (Wait, n’est-ce pas finalement comme dans la réalité ? Quand on a l’impression de faire face aux situations les plus inextricables du monde alors qu’en prenant un peu de recul tout finit par se résoudre ou par s’apaiser ?) Le côté positif est que cette histoire s’est exactement finie comme je le voulais.

Gros point négatif en revanche : j’ai noté beaucoup de coquilles et quelques fautes dans le texte, ce qui m’a faite rager. Certes pour un hardback ce roman ne coûte pas cher (10€), mais si cette baisse de prix se répercute sur la qualité de la relecture, non merci.

En tout cas, si vous passez vos dimanches de Noël dans des plaids à siroter du thé devant les films de Noël cul-cul la praline de Netflix, lancez-vous dans la lecture de La magie d’une rencontre. Dans le cas contraire, passez votre chemin, vous risqueriez d’être déçu.

Ma note : 13/20

Romanesquement Vôtre,

Victoire