C’est une chose étrange à la fin que le monde – Jean d’Ormesson

Editeur : Pocket

C'est une chose étrange à la fin que le monde

Nombre de pages : 261
Genre : Contemporain

Résumé : « Un beau matin de juillet, je me suis demandé d’où nous venions, où nous allions et ce que nous faisions sur cette terre ? Pourquoi y-a-t-il quelque chose au lieu de rien ? « 
Jean d’Ormesson aime les voyages, les bains de mer, les livres, tous les plaisirs de l’existence. Il s’interroge aussi sur le mystère de nos destinées et il esquisse le roman de la vie, de l’Histoire, de l’idée de Dieu. Il nous parle avec simplicité et gaité et il nous propose quelques recettes d’espérances et de bonheur.

Je voulais aujourd’hui vous parler de ce livre, que je ne découvre que parce que son auteur est décédé et connu. J’avoue, avec un peu de honte, que je ne connaissais pas Jean d’Ormesson il y a deux mois. Et je me rends compte aujourd’hui de mon erreur.

Ce livre, il n’y a pas de mot pour le décrire. Soit on y est sensible, soit on y est pas. Mais j’imagine mal un sentiment d’entre-deux. Pour ma part j’ai totalement adhéré. Ce mélange de métaphysique, d’histoire, de spiritualité et de phrases pleines de joies. C’est beau, c’est bon. ça ne se décrit pas, ça ne s’explique pas, ça se tente. Alors, pour vous convaincre d’essayer à votre tour, je vous laisse avec les citations préférées (parmi les 30 relevées !)

Lire la suite de « C’est une chose étrange à la fin que le monde – Jean d’Ormesson »

Publicités

En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut

Edition : Editions Folioen attendant
Date de parution : 2016
Nombre de pages : 172

Résumé :Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Mon avis: un coup de coeur! Lire la suite de « En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut »

Les Belles Endormies – Yasunari Kawabata

Titre : Les belles endormiesbelles-endormies
Auteur : Yasunari Kawabata
Edition : Le livre de poche
Genre : Contemporain, roman japonais
Nombre de pages : 122

Résumé : Dans quel monde entrait le vieil Eguchi lorsqu’il franchissait le seuil des Belles Endormies ?
Ce roman, publié en 1961, décrit la quête des vieillards en mal de plaisirs. Dans une mystérieuse demeure, ils viennent passer une nuit aux côtés d’adolescentes endormies sous l’effet de puissants narcotiques.
Pour Eguchi ces nuits passées dans la chambre des voluptés lui permettront de se ressouvenir des femmes de son passé, et de se plonger dans de longues méditations. Pour atteindre, qui sait ? au seuil de la mort, à la douceur de l’enfance et au pardon de ses fautes.

Mon avis : Un roman source de malaise Lire la suite de « Les Belles Endormies – Yasunari Kawabata »

Réparer les vivants, Maylis de Kerangal

Titre : Réparer les vivantsproduct_9782070462360_195x320
Auteur : Maylis de Kerangal
Edition : folio
Genre : littérature contemporaine, drame
Année de parution : 2015
Nombre de pages : 304

Résumé : « Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d’autres provinces, ils filaient vers d’autres corps ». Réparer les vivants est le roman d’une transplantation cardiaque. Telle une chanson de gestes, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d’accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le coeur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l’amour.

Lire la suite de « Réparer les vivants, Maylis de Kerangal »

Les chaussures italiennes – Henning Mankell

Titre : Les chaussures italiennesles-chaussures-italiennes
Auteur : Henning Mankell
Date de parution : 2006
Edition : Edition Point
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 373

Résumé : A soixante-six ans, Fredrik Welin vit reclus depuis une décennie sur une île de la Baltique avec pour seule compagnie un chat et un chien et pour seules visites celles du facteur de l’archipel. Depuis qu’une tragique erreur a brisé sa carrière de chirurgien, il s’est isolé des hommes. Pour se prouver qu’il est encore en vie, il creuse un trou dans la glace et s’y immerge chaque matin. Au solstice d’hiver, cette routine est interrompue par l’intrusion d’Harriet, la femme qu’il a aimée et abandonnée quarante ans plus tôt. Fredrik ne le sait pas encore, mais sa vie vient juste de recommencer. Le temps de deux solstices d’hiver et d’un superbe solstice d’été, dans un espace compris entre une maison, une île, une forêt, une caravane, Mankell nous révèle une facette peu connue de son talent avec ce récit sobre, intime, vibrant, sur les hommes et les femmes, la solitude et la peur, l’amour et la rédemption.

Mon avis : Une lecture qui change! Lire la suite de « Les chaussures italiennes – Henning Mankell »