Orgueil et préjugé, Jane Austen

81k2vE21KbLTitre : Orgueil et Préjugé
Auteur : Jane Austen
Edition : Editions du Rocher
Genre : littérature sentimentale
Date de parution : 2009
Nombre de pages : 622

Résumé : Élisabeth Bennet a quatre soeurs et une mère qui ne songe qu’à les marier. Quand parvient la nouvelle de l’installation à Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames des alentours sont en émoi, d’autant plus qu’il est accompagné de son ami Mr Darcy, un jeune et riche aristocrate. Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits… Jane Austen peint avec ce qu’il faut d’ironie les turbulences du coeur des jeunes filles et, aujourd’hui comme hier, on s’indigne avec l’orgueilleuse Élisabeth, puis on ouvre les yeux sur les voies détournées qu’emprunte l’amour…

Lire la suite de « Orgueil et préjugé, Jane Austen »

Publicités

La joueur d’échec, Stephan Zweig

51p2D+I8QSL._SX307_BO1,204,203,200_Titre : Le joueur d’échec
Auteur : Stephan Zweig
Edition : Le Livre de poche
Genre : nouvelle
Date de parution : 2013
Nombre de pages : 128

Résumé : Qui est cet inconnu capable d’en remontrer au grand Czentovic, champion mondial des échec, véritable prodige aussi fruste qu’antipathique ? Peut-on le croire, quand il affirme qu’il n’a pas joué depuis plus de vingt ans ? Les circonstances dans lesquelles l’homme a acquis cette science sont terribles. Elles nous renvoient aux expérimentations nazies sur les effets de l’isolement absolu, lorsque, aux frontières de la folie, entre deux interrogatoires, le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges. Une fable inquiétante, fantastique qui, comme le dit un personnage avec une ironie douloureuse, « pourrait servir d’illustration à la charmante époque où nous vivons ».

Lire la suite de « La joueur d’échec, Stephan Zweig »

L’Ile des Esclaves, Marivaux

Capture d’écran 2017-03-19 à 15.55.41.pngTitre : L’Ile des Esclaves
Auteur : Marivaux
Edition : Folio classique
Genre : Théâtre
Date de parution : 1993
Nombre de pages : 137

Résumé : Des naufragés jetés par la tempête dans l’île des Esclaves sont obligés, selon la loi de cette république, d’échanger leurs conditions : de maître, Iphicrate devient l’esclave de son esclave Arlequin, et Euphrosine, de maîtresse devient l’esclave de son esclave Cléanthis. Mais cet échange ne fait que remplacer une oppression d’usage et de tradition par une oppression de rancune et de vengeance. Seule la transformation des coeurs peut rendre l’inégalité des rangs acceptables et juste en faisant reconnaître par tous l’égalité des âmes. Cette transformation est l’oeuvre d’Arlequin, qui pardonne à son maître, lui rend son pouvoir, et dont la générosité est contagieuse.

Lire la suite de « L’Ile des Esclaves, Marivaux »

La Fortune des Rougon, Emile Zola

Titre : La Fortune des Rougonsproduct_9782070341429_195x320.jpg
Auteur : Emile Zola
Edition : folio
Genre : classique
Date de parution : 2007
Nombre de pages : 480

Résumé : Dans la petite ville provençale de Plassans, au lendemain du coup d’Etat d’où va naître le Second Empire, deux adolescents, Miette et Silvère, se mêlent aux insurgés. Leur histoire d’amour comme le soulèvement des républicains traversent le roman, mais au-delà d’eux, c’est aussi la naissance d’une famille qui se trouve évoquée : les Rougon en même temps que les Macquart dont la double lignée, légitime et bâtarde, descend de la grand-mère de Silvère, Tante Dide. Et entre Pierre Rougon et son demi-frère Antoine Macquart, la lutte rapidement va s’ouvrir. Premier roman de la longue série des Rougon-Macquart, La Fortune des Rougon que Zola fait paraître en 1871 est bien le roman des origines. Au moment où s’installe le régime impérial que l’écrivain pourfend, c’est ici que commence la patiente conquête du pouvoir et de l’argent, une lente ascension familiale qui doit faire oublier les commencements sordides, dans la misère et dans le crime.

Lire la suite de « La Fortune des Rougon, Emile Zola »

Gatsby le magnifique de F. S. Fitzgerald

Titre : Gatsby le magnifiquegatsby
Auteur : Fitzgerald
Date de parution : 1925
Edition : Le livre de poche
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 223

Résumé : Dans le Long Island des années vingt, la fête est bruyante et la boisson abondante. Surtout chez Jay Gatsby. Aventurier au passé obscur, artiste remarquable par sa capacité à se créer un personnage de toute pièce, Gatsby, figure solaire par son rayonnement, lunaire par le mystère qu’il génère, est réputé pour les soirées qu’il donne dans sa somptueuse propriété. L’opulence, de même que la superficialité des conversations et des relations humaines, semblent ne pas y avoir de limites. C’est pourquoi l’illusion ne peut être qu’éphémère.
Parmi les invités de cet hôte étrange se trouve Nick Carraway, observateur lucide qui seul parvient à déceler une certaine grandeur chez Gatsby, incarnation de multiples promesses avortées. Ce roman visuel qui se décline dans des tons d’or, de cuivre et d’azur, s’impose également comme la chronique d’une certaine époque vouée, telle la fête qui porte en elle son lendemain, à n’être magnifique que le temps d’un air de jazz.

Mon avis : Un (très bon) roman de l’attente Lire la suite de « Gatsby le magnifique de F. S. Fitzgerald »