TAG – Je suis une fangirls

Hello tout le monde !

J’ai pas mal vu passer ce TAG et je me suis dit que ça pourrait être amusant d’y répondre à mon tours. Du coup, voici mes réponses !

Si tu avais la possibilité de correspondre avec un personnage de roman, lequel choisirais-tu ?

Avec Bellis, des Scarifiés, l’une de mes dernières lectures et dont je vous ai déjà parlé sur le blog (juste ici). Après tout, c’est une littéraire, elle a une jolie plume et surtout elle est en Armada !! Une ville-flottante-pirate… Je suis sure qu’elle doit avoir beaucoup de choses hyper intéressantes à raconter sur son quotidien là-bas (même si elle ne se l’avoue pas dans le roman)

Tu peux inviter un auteur à l’apéro, de qui s’agit-il ?

Christelle Dabos ! Je suis tellement admirative devant son parcours. Dans un article, j’ai lu qu’elle n’avait cessé de corriger et de modifier son manuscrit avant de l’envoyer. Cette persévérance me fascine. Je suis sure que nous aurions beaucoup de choses à nous raconter vu que moi-même j’aime écrire.

Si tu devais écrire une fanfiction, de quelle oeuvre serait-elle tirée ?

Trop facile pour moi cette question ! J’ai découvert le plaisir de l’écriture en rédigeant une fanfiction du Seigneur des Anneaux. Il m’arrive encore d’écrire quelques lignes à ce sujet et j’y prends toujours autant de plaisir !

Un de tes livres préférés va être adapté au cinéma, on te propose d’y jouer un rôle, quel personnage choisirais-tu d’interpréter ?

En fait j’aimerais bien interpréter un Salaud Gentilhomme (soit Locke, soit Jean), mais ce sont tous des hommes (je n’ai pas encore lu le 3ème tome, et donc pas encore découvert la fameuse Sabetha). Mais bon, après tout, la barbe ne m’ira peut-être pas si mal !

Un de tes livres préférés a été adapté au cinéma, néanmoins tu n’es pas d’accord avec le choix de l’acteur/trice pour jouer un des personnages, de quel personnage s’agit-il et quel/lle acteur/trice verrais-tu à sa place ?

Mon problème avec cette question, c’est que je vais peu souvent au cinéma et qu’en plus de ça je me tourne rarement vers les adaptations cinématographiques. Mais puisqu’il faut bien répondre, je dirais que l’actrice d’Agatha Raison (dans le téléfilm éponyme) ne me satisfait pas. J’aurais plutôt vu Isabelle Nanty avec un joli carré brun et une frange parfaitement coupée.

Une de tes séries est terminée mais tu souhaiterais voir une suite publiée. De quelle série s’agit-il ?

Le pacte des Marchombres, de Pierre Bottero. Pas forcément une suite, mais j’aimerais beaucoup retrouvé cet univers et quelques un des personnages (notamment Ellana) de cet auteur fantastique.

Voudrais-tu réécrire la fin d’un livre que tu as lu ? Si oui, lequel ?

La fin de la série de La Sélection de Kiera Cass. Je l’ai trouvée un peu baclée et j’aurais aimé en savoir plus sur le côté dystopie et sur les questions politiques.

Constitue ta famille livresque idée : père, mère, frère et soeur !

C’est dur comme question ! Autant je n’ai aucun problème à m’imaginer avec un mec différent à chaque livre que je lis (No stress Antho, tu restes mon amoureux préféré vu que toi je t’ai en IRL), autant je n’ai jamais imaginé avoir une autre famille que la mienne. Je vais tout de même essayer :

  • Père et mère : Charlotte et Henry Branwell dans The Mortal Instrument – Les Origines. Parce que la tendresse qu’ils portent à Will, Jem et Jessamine est très touchante je trouve. Et puis j’aime leur couple assez atypique.
  • Soeur : Laia d’Une braise sous la cendre. Parce qu’elle n’hésite pas à braver tous les dangers pour sauver son frère et réparer son erreur.
  • Frère : Salim dans Le Monde d’Ewilan. Je suis sure que je me marrerais bien avec un frère pareil!

Pour quelle édition collector dépenserais-tu sans hésiter la moitié de ton salaire ?

La superbe collection des Jules Verne rouge et dorée ! J’ai déjà reçu 20.000 lieues sous les mers, je ne sais plus à quelle occasion, et depuis j’hésite à m’acheter régulièrement les tomes de cette collection. Mais je pense surtout que si je pouvais dépenser la moitié d’un salaire dans des bouquins, je ne me tournerais pas vers une édition collector en particulier mais sur ces grands formats qui me font rêver tout le long de l’année et que je fais attendre dans ma WL jusqu’à Noël.

Voilà voilà ! J’espère que  vous avez aimé lire mes réponses à ce tag ! Bon dimanche!

Romanesquement Vôtre,

Victoire

 

 

 

Publicités

La mort du nécromant de Martha Wells

Edition: Editions Pointla mort du nécromant
Genre : Fantasy historique
Nombre de page : 661
Date de parution : 2001

RésuméDans une Vienne imaginaire, capitale du royaume d’Ile-Rien, le jeune et fougueux Nicholas Valiarde parcourt en fiacre les rues nocturnes sous l’éclairage des becs de gaz… Entre Rocambole, Arsène Lupin et Monte-Cristo, il cambriole de riches aristocrates pour financer sa cabale vengeresse contre le comte Montesq, coupable d’avoir fomenté la mort de son père adoptif. Mais un adversaire autrement plus effroyable et cruel se dresse inopinément sur son chemin. Derrière les escroqueries d’un spirite de salon se dissimule un mystérieux nécromant qui tire ses pouvoirs de la souffrance et de la mort de ses victimes. Goules, sortilèges, revenants, monstres, sorciers noirs ou blancs : avec l’appui de sa compagne la comédienne Madeline, Nicholas affrontera les pires horreurs dans une longue aventure trépidante, digne des plus grands feuilletons.

Lire la suite de « La mort du nécromant de Martha Wells »

Agatha Raisin de M. C. Beaton

Edition: Albin MichelAgatha raison enquête la quiche fatale
Genre : Policier

Résumé du 1er tome : Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Mon avis : Ma nouvelle série chouchou !

A l’heure où je vous écris, j’ai déjà lu les 4 premiers tomes de cette série. D’abord conseillée par la chronique de Victoria, puis poussée par ma mère qui avait pris les deux premiers tomes lors de nos vacances en Italie, j’ai fini par me laisser tenter par cette série. Autant vous dire que je ne regrette pas !

Commençons par ce qui m’a tout de suite fait accrocher : le ton. Le style est simple mais efficace, emprunt d’une bonne dose d’humour british et de modernise. Notre Miss Raisin a la langue bien pendue et n’hésite pas à dire tout ce qu’elle pense pour notre plus grand bonheur. Mais aussi pour notre plus grande surprise puisque ses tirades sont parfois déroutantes tant elles peuvent être dénuées de compassion ou d’élégance.

Les enquêtes sont plutôt inégales, certaines surprennent d’autres déçoivent un peu. Cependant, ce n’est pas bien grave puisque, à mon sens, elles ne sont qu’un prétexte pour découvrir le quotidien de notre super quinqua.

Agatha Raisin est plus que l’héroïne de l’histoire, c’est le centre de l’histoire. Elle nous fait rire par son comportement de bonne femme bourrue, par sa quête du vieux beau charmant et par sa misanthropie qu’elle essaye de soigner dans ce petit village anglais.

Les tomes se dévorent les uns à la suite des autres. Ils sont parfaits sur un transat au bord de la piscine, pour les trajets en train un peu long et, je n’en doute pas au vue des titres des tomes qui me restent à lire, pour un après-midi emmitouflé dans un plaid.

L’ambiance et le cadre de l’histoire participent au charme de ces romans. Le quotidien d’un petit village anglais a quelque chose d’hyper reposant pour la lectrice citadine que je suis. Ses concours de pâtisseries et de fleurs, ses habitants un peu stéréotypés et son pub chaleureux… C’est finalement un peu voyager.

En revanche, la série tv apparemment n’est pas au niveau des romans, dixit ma mère et quelques critiques que j’ai pu voir. Du coup, si celle-ci ne vous a pas emballé, peut-être devriez-vous tout de même tenter les livres.

En attendant, je vous conseille mille fois cette série. Légère mais efficace. Et si vous n’avez pas attendu ma chronique pour cela, j’aimerais bien savoir quel a été votre tome préféré !

Ma Note : 17/20

Romanesquement Vôtre,

Victoire

PAL Automnale de Victoire

Hello !

Avec un retard de quelques jours, je vous partage ma petite PAL automnale. Petite parce que le Master 1 de droit des affaires… et bin  ça rigole pas ! J’ai désormais un peu moins de temps pour lire… Du coup, il va s’agir d’une petite saison livresque pour ma part. Bref, passons à ma liste :  Lire la suite de « PAL Automnale de Victoire »

The Mortal Instrument – Les origines : tome 1

Auteur : Cassandra Clarethe mortal instrument
Genre : Urban fantasy , Jeunesse
Edition : PKJ (version poche)
Nombre de pages : 528
Date de parution : 2012

Résumé : Tessa débarque à Londres pour rejoindre son frère. Mais à peine arrivée, elle tombe dans un piège : enlevée par les horribles Soeurs Noires, elle développe des pouvoirs qu’elle ignorait posséder. Jusqu’au jour ou Will, un Chasseur d’Ombres, la libère et lui apprend qu’elle est une Créature Obscure. Un nouveau destin attend Tessa dans un monde mystérieux, ou vampires, sorciers et autres créatures de l’ombre règnent en maîtres… Lire la suite de « The Mortal Instrument – Les origines : tome 1 »