Il était une fois…analyse juridique des contes de fées

Edition : Dalloz
Résultat de recherche d'images pour Genre : Essai, Droit
Nombre de pages :  416

Résumé Les contes de fées font partie des plus grandes idées et des plus beaux espoirs qu’ont nourris les hommes à travers les siècles. Le droit est, de son côté, la vraie philosophie, celle qui réveille l’âme et la spiritualité qui avait illuminé les aurores de la pensée.

Les articles que rassemble ce recueil entendent refléter cette grande idée des contes de fées et cette sublime espérance du droit où se confondent le rêve et la réalité. Ils ne proposent pas une théorie mais se présentent comme le résultat de la réflexion que chacun des auteurs a conduite, selon son point de vue personnel, appuyé par la compétence et l’expérience professionnelles. Ils obéissent cependant à une ligne éditoriale commune où se croisent et se fécondent mutuellement l’essentiel du droit et l’essentiel du merveilleux.

En conjuguant l’un et l’autre, il s’agit, pour le lecteur, d’aller à la recherche du paradigme perdu et d’y puiser sagesse et enseignement.

Si vous cherchez une idée de cadeau pour un.e juriste féru.e de lecture, vous êtes tombé sur la chronique parfaite !

Je ne pensais jamais un jour parler d’un des livres publiés par ce cher Dalloz, fidèle compagnon de mes études de droit, mais comme on dit, il y a une première à tout !

J’ai découvert ce livre par hasard en fouillant la bibliothèque de ma sœur qui, comme moi, a fait des études de droit et j’ai passé un agréable moment à le lire. J’avais un peu peur au début qu’il soit assez difficile à lire et que je doive être très concentrée, mais le côté accessible/universel des contes abordés a permis d’éviter cet écueil. Le découpage du livre permet en plus de trouver facilement les chapitres qui vous intéressent, selon si vous préférez aborder l’analyse du conte du point de vue du droit ou du point de vue du conte.

Ainsi, dans une première partie, vous avez des chapitre qui partent d’un concept juridique  (la responsabilité extra-contractuelle, le droit de la famille, engagements et promesses, les droits de l’enfant etc.) et s’appuient de nombreuses illustrations issues de contes différents.

Quant à la deuxième partie, elle fait le chemin inverse, partant d’un conte pour en analyser son contenu à travers l’oeil du juriste.

Bon je ne vais pas vous mentir, si vous n’avez jamais fait de droit, il y a certains (voire beaucoup) de chapitres qui vont vous sembler difficilement accessibles, voire complètement obscures… Les concepts ne sont pas tous expliqués et les auteurs partent clairement du principe que le lecteur a les bases en droit. Alors je vous conseille, si ce livre est susceptible de vous intéresser, d’aller le feuilleter en librairie juridique pour vérifier qu’il vous soit accessible.

En bref, amis juristes et étudiants en droit, je vous conseille fortement cet essai qui, en plus d’être d’un grande qualité d’un point de vue juridique, vient dérider cette matière qui est loin d’être marrante tous les jours.

Signature

Victoire

2 commentaires sur « Il était une fois…analyse juridique des contes de fées »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s