Le pensionnat de Mlle Géraldine – tome 1 : étiquette et espionnage de G. Carriger

Edition : Livre de Pochele pensionnat
Genre : Jeunesse, Fantastique, Steampunk
Nombre de pages : 376

Résumé : C’est une chose que d’apprendre à faire une révérence comme il faut. C’en est une autre que d’apprendre à faire une révérence en lançant un couteau. Bienvenue au Pensionnat de Melle Géraldine. Angleterre, début du 19e siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa pauvre môman : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres qu’apprendre les bonnes manières ! Mrs Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady… aussi inscrit-elle Sophronia au Pensionnat de Melle Géraldine pour le Perfectionnement des Jeunes Dames de Qualité. Mais Sophronia comprend très vite que cette école n’est peut-être pas exactement ce que sa mère avait en tête. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette ; mais elles apprennent aussi à donner la mort, l’art de la diversion, et l’espionnage – le tout de la manière la plus civilisée possible, bien sûr. Cette première année au pensionnat s’annonce tout simplement passionnante.

Comme à chaque fois que je reçois un livre gratuit pour l’achat de 2 Livres de Poche, j’ai commencé ma lecture avec beaucoup d’appréhension. Mon regard critique a fait ressortir dès le début les petits défauts de ce premier tome : l’âge des enfants auxquels on délègue de très grandes responsabilités (certes un roman jeunesse doit se mettre à hauteur de ses lecteurs, mais parfois c’est un peu trop gros), des personnages quelque peu stéréotypés, des événements traités un peu rapidement… Lire la suite de « Le pensionnat de Mlle Géraldine – tome 1 : étiquette et espionnage de G. Carriger »

Publicités

La porte des Enfers de Laurent Gaudé

Edition : Babella porte des enfers
Genre : Contemporain, Fantastique
Nombre de pages : 266

Résumé : Au lendemain d’une fusillade à Naples, Matteo voit s’effondrer toute raison d’être : son petit garçon est mort. Nuit après nuit, à bord de son taxi vide, il s’enfonce dans la solitude et parcourt au hasard les rues de la ville. Un soir, dans un minuscule café, il fait la connaissance du patron, Garibaldo, de l’impénitent curé don Mazerotti, et surtout du professeur Provolone, personnage haut en couleur, aussi érudit que sulfureux, qui tient d’étranges discours sur la réalité des Enfers. Et qui prétend qu’on peut y descendre… Ceux qui meurent emmènent dans l’Au-Delà un peu de notre vie, et nous désespérons de la recouvrer, tant pour eux-mêmes que pour apaiser notre douleur. C’est dans la conscience de tous les deuils – les siens, les nôtres – que Laurent Gaudé oppose à la mort un des mythes les plus forts de l’histoire de l’humanité. Solaire et ténébreux, captivant et haletant, La Porte des Enfers nous emporte dans un « voyage » où le temps et le destin sont détournés par la volonté d’arracher un être au néant.

Je n’avais jamais lu de L. Gaudé avant qu’une amie ne m’offre ce roman lors de mon dernier anniversaire. Ce qui est sûr maintenant c’est que je veux continuer de découvrir cet auteur. J’ai beaucoup aimé sa plume. Ses phrases sont courtes mais percutantes et j’ai plusieurs fois eu envie de relever des passages entiers (mais flemme de sortir de mon lit ou de mon canapé pour attraper un stylo ou mon portable… oupsi). Ce mélange de lyrisme et de pragmatisme dans les phrases est assez surprenant et est vraiment bien maîtrisé. Le tout se fond bien dans cette ambiance lugubre et fantastique qui monte crescendo au fur et à mesure du récit. Lire la suite de « La porte des Enfers de Laurent Gaudé »

Le collège noir – tome 1 : le livre de la lune

Auteur : Ulysse Malassagne

Genre : BD, fantastique

Résumé : Un pensionnat perdu au milieu des forêts. Un groupe d’ados malchanceux privés de vacances. Une surveillante peu contraignante. Et un camarade qui disparaît dans les marais. Mais quels secrets se terrent à l’ombre des sapins noirs ? Lorsque les collégiens découvrent ce que personne ne devrait jamais voir… chacune de leur nuit devient un cauchemar

Il s’agit d’une BD que j’ai reçue dans la box littéraire Once Upon A Book (box au passage que j’adore un mois sur deux et dont je suis déçue le reste du temps… Alors si vous avez une box dans le genre à me conseiller, je suis preneuse !) Je m’y attendais pas du tout, mais j’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé ce premier tome. A tel point que je compte acquérir la suite très prochainement.

Ce que je trouve amusant dans cette BD c’est le contraste entre l’histoire quelque peu horrifique et le dessin assez enfantin. Je ne critique pas le style du dessinateur/auteur (au contraire j’aime beaucoup !!) Mais je m’attends plus à trouver ce style pour raconter l’histoire des 3 petits cochons que celle de Largo Winch. Et pourtant l’histoire du collège noir est assez sombre. Le contraste est donc assez sympa et produit son petit effet !

J’ai trouvé que les personnages étaient bien traités. On est face à des ados qui ne sont pas lissés pour les besoins de l’histoire. Les « putain » fusent, ils essayent la clope en cachette… là encore je m’attendais pas à ces touches de réalisme dans une telle histoire, mais j’ai été surprise en bien.

La mythologie est vraiment sympa. J’y ai trouvé des monstres que je ne connaissais pas du tout (gros coup de coeur notamment pour le monstre de l’escalier) ! Je ne sais pas s’ils sortent tout droit de l’esprit de l’auteur ou s’ils sont inspirés de créatures de mythologies préexistantes…. dans tous les cas j’ai passé un excellent moment avec eux.

L’histoire est bien rythmée, avec sa petite dose de suspens. La fin donne vraiment envie de continuer à lire la série, alors je pense vous en donner des nouvelles bientôt sur Instagram ! Bref, vous l’aurez compris, je suis vraiment emballée par ce 1er tome !

Je serais curieusede savoir si vous connaissez ces BD ! J’attends vos réponses en commentaires.

Ma note : 17/20

Romanesquement Vôtre

Victoire

Génération K de Marine Carteron

Edition : Rouerguegeneration-k,-tome-1-842830-264-432
Genre : Jeunesse, Fantastique
Nombre de pages : 304

Résumé Kassandre, Mina et Georg, tous trois un peu bizarres et révoltés, ont un point commun que la plupart des gens ignorent : un pouvoir terrifiant… D’un pensionnat luxueux en Suisse aux quartiers chauds de Naples, la traque commence car leurs dons sont convoités par de redoutables puissances.

Eh bien voilà un roman que je ne m’attendais pas à apprécier. Déjà, je n’en avais jamais entendu parler avant que mon copain (pas du tout branché par la littérature) ne me l’offre à Noël sur les conseils d’une libraire.  Ensuite, le résumé était trop peu fourni pour capter mon attention.  Lire la suite de « Génération K de Marine Carteron »

Homunculus – James P. Blaylock

Editeur : BragelonneHomunculus
Nombre de pages : 288
Genre : Fantastique, Steampunk

Résumé : Sa taille, dit-on, n’excède pas vingt centimètres. Il serait omniscient et omnipotent, capable d’abolir les frontières de la vie, de la mort, du temps. Seuls quelques initiés, en cette fin de XIXe siècle, connaissent son existence. Seulement voilà : l’homuncule, cette prodigieuse créature, est pour l’heure prisonnier d’une mystérieuse cassette. Quiconque se l’appropriera héritera du même coup des clés de l’éternité. Hélas ! la fameuse boîte a disparu…
Commence alors, sur fond de fog londonien, une course-poursuite délirante entre les suppôts du Mal un acnéique paranoïaque, un milliardaire dépravé, un savant fou et bossu, une poignée de zombis — et les forces du Bien — un club de scientifiques très peu préparés à leur rôle de justiciers… Comparée à tous ces énergumènes, Pandore était une sainte ! Lire la suite de « Homunculus – James P. Blaylock »