Le collège noir – tome 1 : le livre de la lune

Auteur : Ulysse Malassagne

Genre : BD, fantastique

Résumé : Un pensionnat perdu au milieu des forêts. Un groupe d’ados malchanceux privés de vacances. Une surveillante peu contraignante. Et un camarade qui disparaît dans les marais. Mais quels secrets se terrent à l’ombre des sapins noirs ? Lorsque les collégiens découvrent ce que personne ne devrait jamais voir… chacune de leur nuit devient un cauchemar

Il s’agit d’une BD que j’ai reçue dans la box littéraire Once Upon A Book (box au passage que j’adore un mois sur deux et dont je suis déçue le reste du temps… Alors si vous avez une box dans le genre à me conseiller, je suis preneuse !) Je m’y attendais pas du tout, mais j’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé ce premier tome. A tel point que je compte acquérir la suite très prochainement.

Ce que je trouve amusant dans cette BD c’est le contraste entre l’histoire quelque peu horrifique et le dessin assez enfantin. Je ne critique pas le style du dessinateur/auteur (au contraire j’aime beaucoup !!) Mais je m’attends plus à trouver ce style pour raconter l’histoire des 3 petits cochons que celle de Largo Winch. Et pourtant l’histoire du collège noir est assez sombre. Le contraste est donc assez sympa et produit son petit effet !

J’ai trouvé que les personnages étaient bien traités. On est face à des ados qui ne sont pas lissés pour les besoins de l’histoire. Les « putain » fusent, ils essayent la clope en cachette… là encore je m’attendais pas à ces touches de réalisme dans une telle histoire, mais j’ai été surprise en bien.

La mythologie est vraiment sympa. J’y ai trouvé des monstres que je ne connaissais pas du tout (gros coup de coeur notamment pour le monstre de l’escalier) ! Je ne sais pas s’ils sortent tout droit de l’esprit de l’auteur ou s’ils sont inspirés de créatures de mythologies préexistantes…. dans tous les cas j’ai passé un excellent moment avec eux.

L’histoire est bien rythmée, avec sa petite dose de suspens. La fin donne vraiment envie de continuer à lire la série, alors je pense vous en donner des nouvelles bientôt sur Instagram ! Bref, vous l’aurez compris, je suis vraiment emballée par ce 1er tome !

Je serais curieusede savoir si vous connaissez ces BD ! J’attends vos réponses en commentaires.

Ma note : 17/20

Romanesquement Vôtre

Victoire

Publicités

Génération K de Marine Carteron

Edition : Rouerguegeneration-k,-tome-1-842830-264-432
Genre : Jeunesse, Fantastique
Nombre de pages : 304

Résumé Kassandre, Mina et Georg, tous trois un peu bizarres et révoltés, ont un point commun que la plupart des gens ignorent : un pouvoir terrifiant… D’un pensionnat luxueux en Suisse aux quartiers chauds de Naples, la traque commence car leurs dons sont convoités par de redoutables puissances.

Eh bien voilà un roman que je ne m’attendais pas à apprécier. Déjà, je n’en avais jamais entendu parler avant que mon copain (pas du tout branché par la littérature) ne me l’offre à Noël sur les conseils d’une libraire.  Ensuite, le résumé était trop peu fourni pour capter mon attention.  Lire la suite de « Génération K de Marine Carteron »

Homunculus – James P. Blaylock

Editeur : BragelonneHomunculus
Nombre de pages : 288
Genre : Fantastique, Steampunk

Résumé : Sa taille, dit-on, n’excède pas vingt centimètres. Il serait omniscient et omnipotent, capable d’abolir les frontières de la vie, de la mort, du temps. Seuls quelques initiés, en cette fin de XIXe siècle, connaissent son existence. Seulement voilà : l’homuncule, cette prodigieuse créature, est pour l’heure prisonnier d’une mystérieuse cassette. Quiconque se l’appropriera héritera du même coup des clés de l’éternité. Hélas ! la fameuse boîte a disparu…
Commence alors, sur fond de fog londonien, une course-poursuite délirante entre les suppôts du Mal un acnéique paranoïaque, un milliardaire dépravé, un savant fou et bossu, une poignée de zombis — et les forces du Bien — un club de scientifiques très peu préparés à leur rôle de justiciers… Comparée à tous ces énergumènes, Pandore était une sainte ! Lire la suite de « Homunculus – James P. Blaylock »

Lady Helen – Le club des mauvais jours

Auteur : Alison Goodmanlady-helen,-tome-1---le-club-des-mauvais-jours-823611-264-432.jpg
Editeur : Gallimard Jeunesse
Nombre de pages : 568
Genre : Fantastique, Historique

RésuméLondres, avril 1812. Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l’espoir de faire un beau mariage. Mais d’étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence : une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d’insouciance pour basculer dans un monde terrifiant ? Lire la suite de « Lady Helen – Le club des mauvais jours »

Jour 21 – Chronique : Les Lutins Urbains

Auteur : Renaud Marhicles lutins urbains
Editeur : P’tit Louis
Nombre de pages : 185
Genre : Fantastique, Jeunesse

Résumé : On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains ! Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries, et espiègleries…
On a volé le jouet préféré du pacha-héritier ! C’est en visite dans la Grosse Cité que le jeune prince du Pépettochistan a été dévalisé. Du coup, son père menace de déclencher la 3e Guerre mondiale si le responsable n’est pas retrouvé… Voilà un travail pour Gustave Flicman. Car selon les autorités, aucun doute : encore un coup des Lutins Urbains ! De retour à l’Université d’Onirie, c’est pourtant un tout autre voleur que notre héros découvre… L’étrange coupable et son complice, Le Troll, ne tardent pas à quitter la ville. En voiture Simone ! Gustave décide de suivre le duo. Il ne sait pas que l’attend le plus fou, le plus périlleux des voyages qu’il n’ait jamais imaginé… Lire la suite de « Jour 21 – Chronique : Les Lutins Urbains »