Le cirque des rêves, Erin Morgenstern

Capture d’écran 2017-04-19 à 10.40.10.pngTitre : Le cirque des rêves
Auteur : Erin Morgenstern
Edition : Pocket
Genre : Roman fantastique
Date de parution : 2012
Nombre de pages : 570

Résumé : Il est arrivé comme par enchantement, dressant sous le ciel étoilé ses chapiteaux noir et blanc : Le Cirque des rêves. Approchez, Mesdames et Messieurs, petits et grands, entrez ! Ici se déroule plus que tours et acrobaties. Sous vos yeux ébahis, la véritable magie est à l’oeuvre : deux jeunes illusionnistes, Celia et Marco, s’affrontent dans un combat magique pour lequel ils sont entraînés depuis l’enfance. Voués à se mesurer dans le plus prodigieux des défis, ils sont adversaires. Mais entre eux, une magie plus grande opère, celle de l’amour. Une passion ensorcelante qui pourrait leur être fatale…

Avis : Une lecture magique

Présent sur ma wishlist, j’ai été heureuse de découvrir Le Cirque des rêves sous le sapin à Noël dernier. J’étais vraiment curieuse de le découvrir et je suis ravie d’avoir réussi à entrer facilement dans cet univers particulier plein de magie que nous propose Erin Morgenstern. 

Selon moi, Le Cirque des rêves fait partie des livres auxquels on adhère complètement ou alors auxquels on reste totalement hermétique. Si je peux comprendre que sa bizarrerie rebute plus d’une personne, j’ai personnellement été émerveillée par cette histoire.

C’est vrai que ce roman est très étrange ; d’autant plus qu’il est assez difficile de comprendre certains aspects de l’histoire, notamment au début. En effet, la plupart des dialogues reposent sur les non-dits ; ce qui peut être assez déstabilisant. Ces derniers ne m’ont pas dérangé et ils ont d’ailleurs permis de rendre plus spectaculaire le défis à mon sens.

Je suis passée par différents sentiments tout au long de la relation entre Célia et Marco : on a le coeur serré, on espère et on finit par se résigner sans que tout cela ne gâche une scène finale singulière et époustouflante.

Mais leur relation est loin d’être le thème principal de ce roman. Parce que le vrai personnage, c’est le Cirque. Il incarne le rêve et la magie. Sa beauté onirique anéantit presque tout sur son passage et relaye au second plan les personnages. Cet univers très riche rempli de tours de magie fabuleux aurait pu être exploité de mille façons différentes mais l’auteur a préféré la simplicité, peut-être pour magnifier, par contraste, le rêve.

18680369.jpgCe que j’ai le plus apprécié dans ce roman concerne les effets positifs et négatifs voire excessifs que ce Cirque produit sur les différents personnages. Se développe au fil des pages une réflexion sur la distinction parfois malaisée entre la magie et la pure machination technique et surtout entre la réalité et le rêve.

Tout au long de ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à un film que j’apprécie beaucoup : Le Prestige réalisé par Christopher Nolan en 2006. Si vous avez l’avez vu et apprécié, je pense que Le Cirque des rêves peut vous charmer.

Sans réelles explications, à la fermeture de ce livre j’ai ressenti une douceur amère, une certaine nostalgie. Il est un bel hommage à la magie et au rêve : je le conseille sans hésiter à tous les rêveurs invétérés !

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Note : 16/20

Romanesquement vôtre,

Marion

Publicités

6 commentaires sur « Le cirque des rêves, Erin Morgenstern »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s