Le Paris des Merveilles – tome 1: Les Enchantements d’Ambremer

Titre : Les Enchantements d’Ambremerle-paris-des-merveilles-tome-1
Série : Le Paris des Merveilles
Auteur : Pierre Pevel
Date de parution : 2003
Edition : Bragelonne
Genre : Fantasy, Steampunk
Nombre de pages : 382

Résumé : Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes… et une ligne de métro relie la ville à l’OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L’affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d’immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l’association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Mon avis : Une lecture très agréable !

Voici l’un des livres que j’ai eu à Noël. Il était inscrit sur ma WL depuis un bon bout de temps, et à sa sublime couverture n’y était pas pour rien ! Car oui, je parle rarement des couvertures dans mes chroniques mais une fois n’est pas coutume… Regardez-moi ce magnifique travail d’illustration !

J’ai passé un très bon moment avec ce premier tome. Dès les premières pages, une note de Pierre Pevel vous avertit que l’univers de son roman mêle notre monde (ou du moins celui des Parisiens de 1909) et celui de l’imaginaire. Et j’ai trouvé cela très astucieux. En deux pages, l’auteur arrive à expliquer quel est le cadre de l’intrigue sans toutefois commencer l’histoire. Ce qui lui permet de débuter son récit sans passer par l’habituel et pesant incipit explicatif. Son écriture est d’ailleurs très visuelle sans toutefois être alourdie par les descriptions, ce qui rend la lecture très agréable.

En ce qui concerne les personnages, je m’y suis vite attachée. Griffont m’a beaucoup plu. J’ai aimé ses manières de gentilshommes, son originalité et son caractère bougon. En revanche, je n’ai pas du tout accroché avec Isabel. Je n’arrive pas trop à expliquer pourquoi. Elle avait pourtant tout pour me séduire : l’indépendance, l’impertinence… J’avais cependant l’impression qu’elle en faisait toujours trop. A noter que je me suis aussi attachée à des personnages très très très secondaires comme un certain chat ailé ou un commissaire de police particulièrement observateur.

Quant à l’intrigue, ce n’est pas véritablement le point fort du roman. Si le début semblait prometteur, la fin était trop précipitée. Je dois même avouer que j’ai relu certains passages pour comprendre le dénouement. Par moments, j’en suis même venue à me demander « mais pourquoi enquêtent-ils déjà ? Quelle piste les a menés là ? » Cela s’explique peut être par le fait que le roman soit relativement court et qu’il faut se dépêcher de fournir toutes les informations nécessaires au lecteur, parfois en négligeant un peu la clarté nécessaire. C’est assez dommage car l’enquête partait bien.

A noter aussi les références qui feront frissonner de plaisir les plus littéraires d’entre vous : Pevel évoque brièvement Dumas (♡) et Eugène Sue !

En bref, j’ai beaucoup aimé ce roman, bien que la fin m’ait un peu déçue. Je lirai la suite sans hésiter, ainsi que d’autres livres de cet auteur que je découvre. Je vous conseille particulièrement cette série pour son univers riche et ses personnages très attachants.

Ma Note : 16/20

Romanesquement vôtre,

Victoire

Si vous connaissez cette série, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ! Et si vous avez des conseils en littérature steampunk, je suis preneuse!

Publicités

10 commentaires sur « Le Paris des Merveilles – tome 1: Les Enchantements d’Ambremer »

  1. Pareil la fin ne m’avait pas hyper convaincue dans le sens où déjà elle arrivait hyper vite et puis je crois n’avoir pas tout saisi dans la résolution de l’affaire, alors que j’ai adoré l’ambiance et les personnages. La suite est très chouette également, mais avec toujours avec ces petits défauts malgré tout.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s