Jour 21 – Chronique : Les Lutins Urbains

Auteur : Renaud Marhicles lutins urbains
Editeur : P’tit Louis
Nombre de pages : 185
Genre : Fantastique, Jeunesse

Résumé : On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains ! Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries, et espiègleries…
On a volé le jouet préféré du pacha-héritier ! C’est en visite dans la Grosse Cité que le jeune prince du Pépettochistan a été dévalisé. Du coup, son père menace de déclencher la 3e Guerre mondiale si le responsable n’est pas retrouvé… Voilà un travail pour Gustave Flicman. Car selon les autorités, aucun doute : encore un coup des Lutins Urbains ! De retour à l’Université d’Onirie, c’est pourtant un tout autre voleur que notre héros découvre… L’étrange coupable et son complice, Le Troll, ne tardent pas à quitter la ville. En voiture Simone ! Gustave décide de suivre le duo. Il ne sait pas que l’attend le plus fou, le plus périlleux des voyages qu’il n’ait jamais imaginé…

Aujourd’hui je vous parle d’un livre qui m’a été envoyé par un auteur via un procédé qui me plaît pas mal. L’idée est qu’ayant peu de moyens pour assurer la promotion de ses romans, l’auteur propose d’envoyer à des blogueurs un roman qu’une fois lu ils lui renvoient (tous frais payés par l’auteur lui-même).

J’ai bien fait d’accepter parce que j’ai vraiment été emballée par ce livre jeunesse. Au début j’ai un peu eu peur quand je me suis rendue compte qu’il s’agissait du tome 4, mais en fait ils peuvent se lire indépendamment (même si c’est mieux de les découvrir dans l’ordre je pense).

Ce que j’ai tout d’abord bien aimé, c’est qu’on s’adresse à des enfants sans pour autant rendre la lecture hyper simple. L’auteur se permet des jeux de mots, des tournures de phrases qui, sans être inaccessibles pour un enfant, nécessitent de faire un peu travailler le cerveau. Comme par exemple quand il est expliqué que le Pacha Dictateur Général du Pépettochistant (PDG) est par la suite devenu le Pacha Directeur Général pour des questions d’image.

Les personnages, tous issus de l’imaginaire et des contes européens, sont attachants et ont de quoi amuser les enfants. L’histoire est sympa et bien rythmée. On se rie de Flicman que le Groumf et Le Troll font tourner en bourrique.

Mais alors le gros plus de ce livre se trouve dans les notes en bas de pages qui apparaissent sous forme de « Psiiiiit ! ». L’auteur y brise le 4ème mur et s’adresse directement au lecteur. Parfois pour expliquer, d’autres pour renvoyer à un précédent tome, mais la plupart du temps simplement pour ajouter une bonne dose d’humour. J’en étais venue à attendre avec impatience le prochain « Psiiiiit ! »

Sincèrement, je suis très contente d’avoir donné sa chance aux Lutins Urbains. C’est un très bon livre jeunesse, si j’avais des enfants qui pourraient en être la cible dans mon entourage je me procurerai le 1er tome. Du coup, ça peut être une idée pour vous pour Noël si vous avez des enfants d’entre 9 et 14ans dans votre entourage !

Ma Note : 16/20

Romanesquement Vôtre,

Victoire

Publicités

2 commentaires sur « Jour 21 – Chronique : Les Lutins Urbains »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s