Agatha Raisin de M. C. Beaton

Edition: Albin MichelAgatha raison enquête la quiche fatale
Genre : Policier

Résumé du 1er tome : Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Mon avis : Ma nouvelle série chouchou !

A l’heure où je vous écris, j’ai déjà lu les 4 premiers tomes de cette série. D’abord conseillée par la chronique de Victoria, puis poussée par ma mère qui avait pris les deux premiers tomes lors de nos vacances en Italie, j’ai fini par me laisser tenter par cette série. Autant vous dire que je ne regrette pas !

Commençons par ce qui m’a tout de suite fait accrocher : le ton. Le style est simple mais efficace, emprunt d’une bonne dose d’humour british et de modernise. Notre Miss Raisin a la langue bien pendue et n’hésite pas à dire tout ce qu’elle pense pour notre plus grand bonheur. Mais aussi pour notre plus grande surprise puisque ses tirades sont parfois déroutantes tant elles peuvent être dénuées de compassion ou d’élégance.

Les enquêtes sont plutôt inégales, certaines surprennent d’autres déçoivent un peu. Cependant, ce n’est pas bien grave puisque, à mon sens, elles ne sont qu’un prétexte pour découvrir le quotidien de notre super quinqua.

Agatha Raisin est plus que l’héroïne de l’histoire, c’est le centre de l’histoire. Elle nous fait rire par son comportement de bonne femme bourrue, par sa quête du vieux beau charmant et par sa misanthropie qu’elle essaye de soigner dans ce petit village anglais.

Les tomes se dévorent les uns à la suite des autres. Ils sont parfaits sur un transat au bord de la piscine, pour les trajets en train un peu long et, je n’en doute pas au vue des titres des tomes qui me restent à lire, pour un après-midi emmitouflé dans un plaid.

L’ambiance et le cadre de l’histoire participent au charme de ces romans. Le quotidien d’un petit village anglais a quelque chose d’hyper reposant pour la lectrice citadine que je suis. Ses concours de pâtisseries et de fleurs, ses habitants un peu stéréotypés et son pub chaleureux… C’est finalement un peu voyager.

En revanche, la série tv apparemment n’est pas au niveau des romans, dixit ma mère et quelques critiques que j’ai pu voir. Du coup, si celle-ci ne vous a pas emballé, peut-être devriez-vous tout de même tenter les livres.

En attendant, je vous conseille mille fois cette série. Légère mais efficace. Et si vous n’avez pas attendu ma chronique pour cela, j’aimerais bien savoir quel a été votre tome préféré !

Ma Note : 17/20

Romanesquement Vôtre,

Victoire

Publicités