American Gods – Neil Gaiman

Edition : J’ai Lu
Genre : Fantastique, Mythologie
Nombre de pages :  608

Résumé : À peine sorti de prison, Ombre rencontre Voyageur, un personnage intrigant. Dieu antique, comme le suggèrent les indices énigmatiques qu’il sème à longueur de temps, fou furieux ou bien simple arnaqueur ? En quoi consiste le travail qu’il propose à Ombre ? En acceptant d’entrer à son service, ce dernier plonge au cœur d’un conflit qui le dépasse, opposant héros mythologiques de l’Ancien Monde et nouvelles idoles profanes de l’Amérique. Mais comment savoir qui tire véritablement les ficelles : ces entités légendaires saxonnes issues de l’aube des temps ou les puissances du consumérisme et de la technologie ? À moins que ce ne soit le mystérieux M. Monde…

 

Mon avis sur cette lecture va être assez mitigé... J’avais super envie d’avoir un coup de cœur pour ce livre, vraiment ! J’étais presque sûre qu’il était fait pour moi. Le résumé était super prometteur, les avis très bons, l’aspect mythologie avait tout pour me plaire. Mais il m’a manqué un truc.

Pourtant le style de Neil Gaiman m’a tout de suite convaincue ! La plume est très belle, assez lyrique et parfaite pour faire durer le mystère. Les dialogues sont vraiment bien travaillés et très dynamiques. Ils participent pleinement à la création de cette étrange ambiance pesante et fantastique qui règne de la première page du roman jusqu’au dernier. A chaque fois que j’ouvrai ce bouquin, il ne me fallait que deux phrases pour retomber dans l’atmosphère orageuse de l’histoire.

Les personnages sont plutôt attachant et intriguant. Ombre surtout est un excellent personnage de roman ! Paumé au milieu de cette histoire qu’il ne maîtrise pas, résigné à se laisser porter par Voyageur, on dirait presque que le lecteur lui-même a été plongé dans ce roman. Les autres personnages qui sont principalement des dieux sont très intéressants. A chaque apparition d’un nouveau protagoniste, j’essayer de deviner en le moins de phrases possible de quelle divinité il s’agissait.

Quant à la fin, je l’ai trouvée excellente ! Elle m’a surprise, je ne m’attendais pas ce que ça se terme ainsi. J’ai été bien bernée par l’auteur.

Mais quel dommage que le reste du bouquin ait été aussi laborieux à lire. Il y a avait pas mal de longueurs et de passages qui m’ont ennuyée. J’ai mis beaucoup de temps à fini ce roman, dont j’ai pourtant avalé les premiers chapitres. Malheureusement le rythme ne m’a pas convaincue. J’ai même eu l’impression que certains personnages et passages étaient complètement inutiles à l’histoire. Alors soit j’ai loupé un truc (c’est tout à fait possible et dans ce cas-là c’est ma faute), soit ça ne servait effectivement à pas grand chose…

Bref vous l’avez compris, ce qui a péché pour moi, c’est la gestion du rythme ! Et c’est bien dommage car ce livre contient beaucoup de bonnes idées… Mais le rythme est un élément si important dans une histoire, qu’un manquement de ce côté là suffit à faire baisser la note que je donne à ce livre.

Je suis donc curieuse de connaître votre avis ! Car ce roman est quand même un coup de cœur pour pas mal de fans de SFFF. Donc si vous l’avez lu, n’hésitez pas à me partager votre avis en commentaire. 

Ma note: 13/20

Signature

Victoire

3 commentaires sur « American Gods – Neil Gaiman »

  1. On peut tout à fait comprendre ton ressenti, le rythme est très particulier. Personnellement, je me suis laissée complètement portée, comme Ombre, et ça l’a fait. Ça a été une expérience de lecture vraiment étonnante, après dommage que tu n’aies pas accroché sur ce point.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s