Le Sorceleur, Livre 1 : Le dernier vœu – Andrzej Sapkowski

Edition : Bragelonne
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 320

Résumé : Geralt de Riv est un personnage étrange, une bizarrerie de la nature, un mutant qui, grâce à la magie et à un long entraînement, mais aussi grâce à un mystérieux élixir, est devenu un meurtrier parfait. Ses cheveux blancs, ses yeux nyctalopes et son manteau noir effrayent et fascinent. Il parcourt des contrées pittoresques en gagnant sa vie comme chasseur de monstres. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur. Car Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un Sorceleur. Il est unique.

Voilà un roman qui ne m’avait jamais attiré et que je ne pensais même pas lire un jour. Mais j’avais un dernier achat France Loisirs à faire avant de quitter définitivement le club et comme rien ne me plaisait, j’ai décidé de tenter le livre qui avait inspiré le célèbre jeu vidéo « The Witcher ».

Et maintenant je regrette de ne pas m’être lancée dedans plus tôt ! J’ai adoré ma lecture ! J’ai eu l’impression de retrouver l’atmosphère de fantasy pure et dure que j’ai découverte il y a dix ans lors de mes premières lectures du genre. Le monde dans lequel évolue Geralt est bourré de monstres, de légendes, de chevaliers et surtout d’aventures.

Il faut noter que, d’après ce que j’ai compris, les deux premiers livres sont les seuls qui ne racontent pas une seule histoire mais plusieurs petits épisodes de la vie de Geralt. Ce format est assez intéressant pour une entrée en la matière dans cet univers, on en apprend beaucoup sur le personnage, ses amis et ses pouvoirs, mais de manière graduelle. Je n’ai donc pas eu l’impression de devoir intégrer trop d’informations d’un coup, ce qui est parfois le travers dans lesquels tombent les premiers tomes de fantasy.

Je me suis attachée à Geralt, bien qu’il n’ait pas le profit des personnages que j’aime habituellement. En effet, en règle général j’ai beaucoup de mal avec les personnages masculins trop manichéens et surtout trop badass. Mais pour le coup, ça colle très bien avec l’histoire et le passé de Geralt (qui nous est à peine dévoilé dans ce 1er livre).  J’ai aussi beaucoup aimé les personnages secondaires (je pense surtout à Yennefer) que j’espère retrouver dans les livres suivants.

Quand à la plume de l’auteur – ou du moins sa traduction – elle est plutôt simple et accessible. Sans me transcender, elle m’a permis de m’immerger rapidement dans cet univers.

Bref, j’ai été conquise par ce premier livre et j’ai désormais hâte de lire la suite, de découvrir son adaptation en série par Netflix et surtout, de pouvoir tester le légendaire jeu vidéo !

Alors, suis-je la seule à avoir attendu 2019 pour me plonger dans les aventures de Geralt? Dites-moi tout en commentaires !

Ma note: 17/20

Signature

Victoire

Cette lecture a été faite dans le cadre du Challenge de l’Imaginaire

challenge de l'imaginaire

13 commentaires sur « Le Sorceleur, Livre 1 : Le dernier vœu – Andrzej Sapkowski »

  1. Whoaa ta chronique fait vibrer mon petit coeur ! Cela fait un moment que ce roman me tente énormément et là BAM, j’ai envie de le lire. Pourquoi est-ce que j’ai autant de livre à lire TT – TT J’aime beaucoup la fantasy pure et dure, du coup celui-ci me tente énormément.

    J'aime

Répondre à topobiblioteca Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s