Lady Helen, tome 2 : Le Pacte des mauvais jours – Alison Goodman

Edition : Gallimard
Genre : Fantasy, Young Adult
Nombre de pages : 592

Résumé : Brighton, été 1812…
Chassée par son oncle, lady Helen a trouvé refuge dans la station balnéaire à la mode. Déguisée en homme, elle s’entraîne avec lord Carlson à développer ses étranges pouvoirs. Lorsqu’au cours d’une soirée mondaine elle croise le duc de Selburn, Helen se retrouve au cœur de la rivalité entre les deux hommes. Mais ses propres sentiments ne pèsent guère au regard des intérêts du Club des mauvais jours. L’un de ses membres éminents est venu lui confier une mission très délicate…

Ah voilà une lecture chouchou comme je les aime ! Un univers travaillé, une héroïne attachante, des personnages secondaires travaillés, un style efficace et une touche d’ère pré-victorienne… Voici la recette de la série « Lady Helen ».

J’avais déjà beaucoup aimé le premier tome, donc j’attendais de cette suite qu’elle soit au moins aussi bonne que son prédécesseur. Et bien, pour être honnête je l’ai même trouvée meilleure !

Tout d’abord, l’histoire d’amour est bien menée ! Pourtant j’ai toujours un peu de mal avec ces relations d’amour mentor(homme)/élève(femme) dans les romans. Je peux pas m’empêcher de me dire que dans la vraie vie ça pourrait être une situation hyper malsaine saupoudrée d’une touche de sexisme bienveillant. Mais pour le coup, Alison Goodman nous offre une jolie histoire qui, tout en ayant son importance dans l’histoire, n’occupe pas tout le récit. 

Et heureusement ! Il aurait été dommage que la romance prenne le pas sur les multiples rebondissements et intrigues de ce deuxième tome. Le rythme du récit est plutôt intense et ne souffre d’aucun temps mort. Il atteint son paroxysme avec ces derniers chapitres palpitants et cette fin hum… frustrante.

Mais le plus gros point positif que je trouve à cette suite est l’excellent développement des personnages secondaires. C’est une qualité à laquelle je suis très attachée dans mes lectures de SFFF. En l’occurrence, le récit permet d’en apprendre plus sur les compagnons de Lady Helen tout en se déroulant du point de vue de cette dernière. Ces personnages ne sont pas relégués au rang de faire-valoir et ont leur importance pour l’histoire (sauf peut-être en ce qui concerne Délia qui m’a parue être traitée un peu superficiellement). Du coup, on s’y attache vraiment !

Enfin, j’adore l’ambiance pré-victorienne de l’histoire: les tournures de phrase, les mœurs, les traditions, le style vestimentaires… Tout est pensé pour qu’on s’immerge complètement dans cette époque ! 

Bref, vous l’aurez compris j’ai totalement adhéré à ce deuxième tome et j’ai vraiment hâte de retrouver Lady Helen dans la suite de ses aventures.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Où en êtes-vous dans la lecture de cette série ? 

Ma note: 17/20

Signature

Victoire

Cette lecture a été faite dans le cadre du Challenge de l’Imaginaire

challenge de l'imaginaire

Cette lecture a aussi été faite dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge

Automne Frissonnant (1)

5 commentaires sur « Lady Helen, tome 2 : Le Pacte des mauvais jours – Alison Goodman »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s