To kill a kingdom – Alexandra Christo

Genre : Fantasy, réécriture de conte
Durée d’écoute : 12h

Résumé: Princess Lira is siren royalty and the most lethal of them all. With the hearts of seventeen princes in her collection, she is revered across the sea. Until a twist of fate forces her to kill one of her own. To punish her daughter, the Sea Queen transforms Lira into the one thing they loathe most—a human. Robbed of her song, Lira has until the winter solstice to deliver Prince Elian’s heart to the Sea Queen or remain a human forever.

The ocean is the only place Prince Elian calls home, even though he is heir to the most powerful kingdom in the world. Hunting sirens is more than an unsavory hobby—it’s his calling. When he rescues a drowning woman in the ocean, she’s more than what she appears. She promises to help him find the key to destroying all of sirenkind for good—But can he trust her? And just how many deals will Elian have to barter to eliminate mankind’s greatest enemy?

J’ai pas mal entendu parler de cette réécriture du conte de la Petite Sirène. Pour l’instant il me semble qu’il n’est pas traduit en français, mais j’espère que ça ne saurait tardé.

J’étais curieuse car je suis une adepte des réécritures de contes et je n’en avais pour le moment lu aucune sur l’histoire de la Petite Sirène. Dans cette version, les références au conte et au Disney sont présentes sans s’imposer. J’ai par exemple adoré le fait que les Sirènes tuées se dématérialisent, rappelant le conte d’Andersen dans lequel les Sirènes mortes se transforment en écume. Ou encore que Lira a une chevelure aussi rougeoyante que celle d’Ariel.

Evidemment, on parle d’une réécriture d’un conte de fée, donc les allergiques aux histoires d’amour, abstenez-vous ! Pour ma part j’ai mes périodes romantiques et cette lecture convenait parfaitement pour celle durant laquelle je l’ai lue. J’ai adoré le duo Lira / Elian et mon seul regret et que le roman ne fusse pas plus long. Cette relation de méfiance qui se transforme petit à petit en attirance tue, j’adore ça !

L’évolution des personnages est bien maîtrisée. Sans spoiler, Lira change d’état d’esprit entre la première et la dernière page du roman. J’avais peur que cela soit mal fait, que cela paraisse peu crédible, mais il y a suffisamment de passages d’introspection dans l’histoire pour que l’écueil soit évité.

Concernant l’univers… eh bien j’attends maintenant que l’autrice écrive un autre livre dans ce monde ! Entre le monde des sirènes, le milieu des pirates, les îles nommées en référence à la mythologie grecque, les légendes propres à cet univers, il y a de quoi vous faire voyager.

Un dernier petit mot au sujet du format de ma lecture: j’ai écouté ce livre audio afin de m’habituer à écouter de l’anglais de « fantasy ». Alors très sincèrement, si je n’avais pas téléchargé l’e-book pour m’aider lors de certains passages difficiles, je ne pense pas que j’aurais réussi à comprendre grand chose de l’histoire. D’un côté ça se comprend étant donné que beaucoup des termes sont des néologismes ou issus du vocabulaire de la piraterie. Du coup, même si vous êtes à l’aise avec l’anglais oral, je vous conseillerais de vous tourner vers l’e-book si le vocabulaire SFFF ne vous est pas familier. Mais le côté positif du livre audio c’est que les chapitres de Lira sont lus par une femme à la voix magnifique et les chapitres d’Elian par un homme. C’est le genre de détails que je commence à apprécier en tant qu’audio-lectrice assidue.

Alors, dites-moi maintenant si vous avez déjà lu ce roman dont on entend de plus en plus parler ou si vous attendez impatiemment sa traduction française !

Ma note: 16/20

Signature

Victoire

Cette lecture a été faite dans le cadre du Challenge de l’Imaginaire

challenge de l'imaginaire

9 commentaires sur « To kill a kingdom – Alexandra Christo »

  1. J’ai l’ebook et la version audio est dans ma wish list, mais après ta chronique, je suis hyper motivée pour découvrir le roman surtout qu’il serait parfait pour un des menus du Pumpkin Autumn Challlenge 🙂

    J'aime

  2. J’ai une question : est-ce-que il y a beaucoup de piraterie ? Parce que j’aime bien ça et que je cherche des bouquins avec des pirates XD
    Sinon le côté un peu trop romantique me fait peur ^^ mais comme toi, je peux avoir des périodes où ça passe mieux XD
    Kin

    J'aime

    1. Oulala alors non passe ton chemin dans ce cas sinon tu risques d’être déçue ! :/ Certes il y a le côté piraterie que j’ai vachement apprécié mais c’est clairement pas du même acabit que les romans types « les aventuriers de la mer ». Il y a des pirates mais c’est pas le sujet principal… Dans le thème piraterie t’as « les pirates de l’escroc-griffe » que j’avoue n’avoir jamais lu mais qui me fait de l’oeil depuis loooongtemps !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s