La Divine Comédie – Dante

Edition : Flammarion (GF)
Genre : Classique, Mythologique
Nombre de pages : 628

Résumé : Le livre raconte un voyage imaginaire qui conduit le poète successivement dans trois lieux. Dans chacun de ces trois mondes, le poète rencontre des personnages mythologiques, historiques ou des contemporains, chacun symbolise une faute ou une vertu spécifique, religieuse ou politique. Le poète décrit avec minutie les punitions qui sont infligées aux pécheurs et les récompenses décernées aux vertueux.

Alors là pour un classique c’est un classique. Je me suis lancée dans ce livre uniquement parce que j’ai visité le musée Rodin (qui est devenu l’un de mes musées préférés de Paris) et que ce sculpteur s’est beaucoup inspiré de l’oeuvre de Dante. Quand j’ai vu des exemplaires en vente dans la librairie du musée…je n’ai pas pu résister !Sans titre

Vu la taille du bouquin et le fait que tout était écrit en vers, je me suis dit que si je ne m’y lançais pas immédiatement, il finirait par traîner ad vitam aeternam dans ma PAL (comme le pauvre « Crime et Châtiment » de Dostoïevski).

Pour commencer, si vous avez peur des foisonnantes notes de bas de page et de l’écriture en vers, fuyez ! Personnellement j’ai trouvé cette lecture très laborieuse, pourtant je l’ai beaucoup appréciée, j’ai pas mal de connaissances bibliques et mythologiques et j’arrive à comprendre le latin « d’église ». Alors si vous ne vous sentez pas à vous plonger dedans, je vous conseille de vous tourner vers une version non-intégrale avec des passages choisis et des explications de texte. Vous profiterez beaucoup plus de votre lecture !

Mais si vous vous lancez dans cette lecture, je vous souhaite de vous éclater comme je me suis éclater ! J’ignore si j’ai un très bonne traduction de l’oeuvre, celle-ci n’a pas gâché la Sans titre (1)poésie des chants. Au contraire, le phrasé était si beau que j’ai dû lire 70% de l’oeuvre à voix haute (les 30% restant tiennent du fait que j’avais peur qu’on me prenne pour une folle si je faisais ça en public..)

Un autre atout de cette oeuvre tient en le fait qu’elle est très visuelle. Les descriptions des différents cercles de l’Enfer, du Purgatoire puis du Paradis sont assez précises pour que le lecteur s’imagine très bien quel tourment ou quelle félicitée l’attend après la mort. Par ailleurs, le voyage de Dante nous permet de rencontrer de nombreuses personnalités historiques et fictives : Cléopâtre, Virgile, Judas, Saint Augustin… Si vous appréciez l’histoire, ce sont des rencontres qui vont vous plaire !

Ce qui m’a peut-être manqué, ce sont les explications de texte. Certes les notes de bas de page m’ont donné quelques clefs de lecture, mais j’ai l’impression de n’avoir connu qu’une face de l’expérience que constitue la découverte de cette oeuvre.  Du coup, je me suis lancée dans l’écoute des 4 épisodes de l’émission « Les Chemins de la Philosophie » de France Culture sur ce thème. Ce sont 4 épisodes très intéressants et plutôt accessibles.

Alors est-ce que je le conseille ? Oui, mais il ne fait pas partie de ces classiques accessibles que tout le monde devrait avoir lu. Au contraire, n’hésitez pas à lire par-ci, par-là des chants de manière isolée avant de vous décider à vous lancer dedans, vous pourrez ainsi savoir si vous pouvez foncer ou si le livre n’est tout simplement pas fait pour vous.

Ma note: 15/20

Signature

Victoire

Cette lecture a été faite dans le cadre du Challenge de l’Imaginaire

challenge de l'imaginaire

 

10 commentaires sur « La Divine Comédie – Dante »

  1. Waouh. Voilà un livre dont je ne vois pas souvent des critiques (jamais en fait). Ton avis est super intéressant, sachant que je ne connais personne ne l’ayant lu (pas que je sache en tout cas). C’est le genre de bouquin qui m’intrigue, mais qui me fait peur en même temps. Je sais que je ne suis pas du tout prête à le lire maintenant (comme toi, il traînerait dans ma PAL pour dix ans si je me le procurai dès à présent, mais qui sait. Peut-être un jour. Par contre, je ne maîtrise pas le latin et ça ne risque pas de changer ! ^^
    Sinon, le musée Rodin ♥

    J'aime

      1. Si je me lance un jour – et que j’ai toujours le blog à ce moment-là – je pense que j’en parlerai. C’est l’occasion de parler de bouquins qu’on ne croise pas souvent sur les blogs ! Mais franchement, je sais que ce n’est pas pour tout de suite.

        J'aime

  2. Je l’ai lu il y a pas longtemps et je suis passée à côté… Autant les références bibliques et mythologique aucun soucis, autant celles historiques x.x J’ai aime la construction de l’enfer, du purgatoire et du paradis. Mais j’ai pas accroché au style de Dante… Après je me suis lancée surtout par curiosite littéraire étant donné qu’il est considéré comme une oeuvre majeur et ce n’était peut être pas la bonne raison.

    J'aime

  3. J’ai opté moi aussi pour la lecture à voix haute avec cette intégrale, particulièrement pour L’Enfer qui est la partie que j’ai préféré des trois, j’ai eu un peu plus de mal avec le Paradis. Très visuelle comme tu l’écrit, La Divine Comédie a réussi à me faire voyager au côté de Dante et de son guide à travers les différents lieux après la mort. J’aimerais beaucoup le relire dans quelques temps.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s