D’où vient… la légende de l’Eldorado?

Hello tout le monde !

Il y a peu je me suis surprise à réfléchir à ces êtres imaginaires et lieux mythiques qu’on voyait régulièrement apparaître dans la littérature d’aujourd’hui. Les sorcières, les pirates, les vampires, les mondes des dieux… Et puis tout à coup s’est imposé à moi l’Eldorado. Je me suis étonnée de n’avoir jamais lu de fiction sur le sujet, pourtant je trouverais cela passionnant qu’une intrigue se construise autour d’une telle légende. J’ai donc fait mes petites recherches et je suis tombées sur des articles, des reportages et autres vidéos Youtube tournant sur le sujet. Alors j’aimerais vous faire un petit condensé de mes nouvelles connaissances.ELDORADO1

La légende de l’Eldorado date depuis un petit moment déjà… D’après les historiens elle serait née vers 1535/1536 ! Elle apparaît avec l’arrivée des conquistadors espagnols qui – en plus d’être des brutes à la moralité douteuse – avaient une imagination débordante.

Bien que les légendes sur des cités d’or existent depuis le début du Moyen-Âge, plusieurs historiens placent l’acte de naissance de la légende de l’Eldorado au jour où les conquistadors ont entendu parler de l’étrange attirail d’un chef de guerre indien. En effet, ce dernier combattait vêtu d’une armure toute dorée. Les Espagnols décident de le surnommer l’Indio Dorado (vous l’aurez compris : « l’Indien Doré »). Rapidement, cet indien doré sera capturé mais cela ne suffit pas à calmer la fièvre d’or des Européens et plusieurs d’entre eux continuent à interroger les indiens qu’ils colonisent sur l’existence de lieux remplis d’or.

La deuxième étape dans la naissance de ce terme d' »Eldorado » trouve son origine dans l’étrange habitude d’un chef de tribu. En effet, les conquistadors entendent parler de ce chef de la tribu des Indiens Chibchas qui s’enduit annuellement d’une poudre d’or avant d’aller se baigner dans le lac Guatavita où étaient jetés des objets en or. C’est de cette coutume que vient le nom de la cité mystérieuse puisque Eldorado signifie « le Doré » (sous entendu l’homme doré). Il n’en faut pas plus pour enflammer l’imagination des Européens !

ELDORADO2

Peu à peu, le terme Eldorado a commencé à désigner un « royaume » rempli d’or et d’émeraudes. Meurtres, expéditions inutiles et belliqueuses… Les colons avides de richesses ont commis de nombreuses folies au nom de la quête d’Eldorado.  Un certain Herman Perez a même tenté de vider le lac Guatavita afin de récupérer les trésors qui avaient été jetés durant la cérémonie que je vous ai décrite ci-dessus. Et sa déception a été grande puisque n’ont été récupérés que quelques pièces d’or et objets peu intéressants d’un point de vue mercantile.

ELDORADOé

Alors mythe ou réalité ? Où se situe cette fameuse cité ? Je vous propose de jeter un coup d’oeil aux quelques vers qu’Edgar Allan Poe a réalisé sur ce thème, peut-être y trouverez-vous le chemin de cette cité merveilleuse…

ElDorado

Gaily bedight,
   A gallant knight,
In sunshine and in shadow,
   Had journeyed long,
   Singing a song,
In search of Eldorado.
   But he grew old—
   This knight so bold—
And o’er his heart a shadow—
   Fell as he found
   No spot of ground
That looked like Eldorado.
   And, as his strength
   Failed him at length,
He met a pilgrim shadow—
   ‘Shadow,’ said he,
   ‘Where can it be—
This land of Eldorado?’
   ‘Over the Mountains
   Of the Moon,
Down the Valley of the Shadow,
   Ride, boldly ride,’
   The shade replied,—
‘If you seek for Eldorado!’

ElDorado

Traduit par Mallarmé

 

Gaîment accoutré, un galant chevalier, au soleil et par les ténèbres, avait longtemps voyagé, chantant une chanson, à la recherche de l’Eldorado.

Mais il se fit vieux, ce chevalier si hardi, et sur son coeur le soir tomba, comme il ne trouvait aucun endroit de la terre qui ressemblât à l’Eldorado.

Et, quand sa force défaillit à la longue, il rencontra une ombre pèlerine. –  » Ombre, dit-il, où peut être cette terre d’Eldorado ? « 

–  » Par delà les montagnes de la lune, et au fond de la vallée de l’ombre, chevauche hardiment, répondit l’ombre, – si tu cherches l’Eldorado. « 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s