Le fantôme de l’Opéra – Gaston Leroux

Edition : Editions « Une oeuvre tombée dans le domaine public »le fantôme de l'opéra
Genre : Fantastique, Policier, Classique
Temps d’écoute : +10h

Résumé : Publié en 1900, Le Fantôme de l’Opéra de Gaston Leroux, est devenu un classique du roman à rebondissements. Un suspense constant, une intrigue machiavélique, des situations ambiguës et beaucoup d’humour : on se lance sans retenue à la poursuite de ce fantôme « à travers les corridors et les escaliers mal éclairés » de l’Opéra Garnier ! Créature d’autant plus étrange qu’on lui attribue des phénomènes qui coïncident avec le plus fantastique, le plus mystérieux des drames…

Voilà un classique à côté duquel je ne voulais pas passer à côté ! Et pour cause, j’ai eu un énorme coup de cœur lors ma visite de l’Opéra Garnier…

Grâce à cet audio-book, j’ai eu l’impression de me balader dans les coulisses du monument au temps où il était encore tout à fait normal de traverser la ville en calèche. Les descriptions de Gaston Leroux sont riches et saisissantes de réalité, tant en ce qui concerne l’environnement dans lequel évoluent les personnages qu’en ce qui concerne le physique du fantôme. Il s’agit véritablement d’un livre qui transporte (même si la qualité des conteurs de cet audio-book ne doit pas y être pour rien).

J’ai adoré le personnage du fantôme, si ambivalent, si étonnant ! Parfois il m’effrayait, d’autres fois il me prenait en pitié. J’ai trouvé que c’était un « méchant » extrêmement bien construit. J’avais beaucoup de mal à prédire comment il allait réagir et j’aime être surprise par un livre. J’ai d’ailleurs trouvé nos autres personnages (Raoul et Christine) très attachant. Pourtant ils ont certains défauts que je reproche souvent à des romans de notre époque, mais que voulez-vous le charme de l’âge a pas mal d’effet sur moi en littérature.

Donc oui, on retrouve le style parfois un peu pompeux de l’époque, mais pour ma part c’est loin d’être un défaut. D’autant plus que je l’ai écouté et donc j’ai pu goûter à la sonorité de ces tournures des phrases alambiquées et désuètes.

La temporalité du récit, quant à elle, est très bien construite, puisque je n’ai pas trouvé qu’il y avait des longueurs. Au contraire, j’ai adoré le suspens et les rebondissements de l’affaire du fantôme ! Surtout dans le dernier quart du livre, tout s’accélère et c’est à ce moment-là que j’ai commencé à trépigner d’impatience à l’idée de connaître la fin.

Evidemment, quelques défauts sont présents comme certains deus ex machina et un début un peu lent. Si d’ailleurs vous vous êtes arrêtés à ce niveau-là, je vous conseille de persévérer, le livre en vaut le coup !

Ma note : 15/20

Signature

Victoire

Ce roman a été lu dans le cadre du Challenge de l’Imaginaire

challenge de l'imaginaire

3 commentaires sur « Le fantôme de l’Opéra – Gaston Leroux »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s