La servante écarlate – Margaret Atwood

Edition : Robert LaffontLa servante écarlate.jpg
Genre : Dystopique
Nombre de pages : 522

Résumé : Dans un futur peut-être proche, dans des lieux qui semblent familiers, l’Ordre a été restauré. L’Etat, avec le soutien de sa milice d’Anges noirs, applique à la lettre les préceptes d’un Evangile revisité. Dans cette société régie par l’oppression, sous couvert de protéger les femmes, la maternité est réservée à la caste des Servantes, tout de rouge vêtues. L’une d’elle raconte son quotidien de douleur, d’angoisse et de soumission. Son seul refuge, ce sont les souvenirs d’une vie révolue, d’un temps où elle était libre, où elle avait encore un nom. Une œuvre d’une grande force, qui se fait tour à tour pamphlet contre les fanatismes, apologie des droits de la femme et éloge du bonheur présent.

Pour tout vous dire, ça fait un bon moment que j’avais envie de découvrir cette dystopie. Il me tardait de me lancer dans la série, mais je m’y refusais tant que je ne m’étais pas lancée dedans. Malheureusement, je suis passée à côté d’un roman génial, je le sens. Et dire que cela ne tient qu’à une mauvaise traduction…

Autant évacuer le problème dès le début: cette traduction est une catastrophe. Si cela ne tenait qu’à ces petites phrases mal tournées qui m’ont faites grimacer toutes les cinq pages, passe encore. Je me serais dit que ce n’était pas ma sensibilité ou que la traductrice n’avait fait que retranscrire le style de l’autrice. Mais je suis tombée sur deux horribles erreurs de traduction: « placard » au lieu de « pancarte » et « méprise » au lieu de « prise ». Je ne comprends pas comment ça n’a pas été vu à la relecture, les phrases ne voulaient plus rien dire.

Ça a gêné ma lecture puisque ça l’a rendue laborieuse. Quel dommage puisque cette dystopie est très bien construite. L’univers est structuré, cohérent, détaillé mais surtout, glaçant de réalité. Nous partageons un grand nombre de problématiques avec ce monde : l’infertilité, le sexisme, la réification des femmes, une société aux règles liberticides… Et dire que ce roman a été écrit en 1985 ! Quelle clairvoyance ! 

Les personnages sont par ailleurs très réalistes. J’ai compris chaque cheminent de pensées de Defred, la servante écarlate, chacun de ses choix, chacun de ses doutes. Bien que je ne sois pas sure d’avoir eu les mêmes réactions qu’elle, je n’ai pas pu m’empêcher de m’identifier à elle. C’est finalement un tour de maître.

Le traitement de l’intrigue et de sa temporalité est par ailleurs très intéressant. Il y a une sorte d’attentisme assumé qui contribue à rendre anxiogène l’univers. Je ne vais pas vous spoiler la fin, mais j’ai été étonnée par la rapidité avec laquelle les événements se sont enchaînés. Ça m’a un peu déstabilisée au début, mais après réflexion c’est suffisamment inhabituel pour j’apprécie.

Vous l’avez compris, j’ai détesté la traduction mais adoré l’histoire. Je ne peux que vous recommander de la découvrir, mais un conseil, trouvez une autre édition que celle de Robert Laffont…

Ma note : 17/20

Signature

Victoire

challenge de l'imaginaire

La servante écarlate.jpg

9 commentaires sur « La servante écarlate – Margaret Atwood »

  1. C’est bizarre cette traduction au vu de tout l’engouement autour de ce livre.
    J’adore la série donc je pense vraiment lire le livre, mais j’hésite encore, on m’a déjà prévenu que le style n’était pas forcément simple à suivre.

    J'aime

    1. J’ai peut-être ma théorie sur cette traduction. La couverture du livre est une photo de la série, donc je pense que Robert Laffont a acquis les droits d’auteur sur ce roman après le début de l’engouement autour de la série et pour rapidement s’insérer dans le sillage de la nouvelle célébrité de cette histoire, s’est dépêché de le faire traduire sans bien le relire… C’est qu’une théorie, mais je n’explique pas autrement ces nombreuses fautes 😮

      Aimé par 1 personne

      1. Ça pourrait être ça mais c’est bizarre qu’il n’y ait pas eu une réédition avec une nouvelle traduction depuis avec tous les tirages que Robert Laffont a du produire depuis le début de la série télé. Au moins, je serai prévenue quand je me déciderai à l’acheter.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s