La mer éclatée, tome 2 : La moitié d’un monde de J. Abercrombie

Edition : France Loisirsla mer éclatée tome 2
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 500

Résumé : Parfois, les filles sont bénies par la guerre. C’est le cas d’Épine. Espérant venger la mort de son père, elle ne vit que pour se battre. Mais la voilà accusée de meurtre. Elle se retrouve alors embarquée dans les stratagèmes de Yarvi, le ministre du Gettland. En traversant la moitié du monde en quête d’alliés contre l’impitoyable Haut Roi, elle apprend le prix du sang et de la tromperie, accompagnée d’un jeune guerrier qui déteste tuer. Épine ne sera-t-elle qu’un pion pour les puissants, ou tracera-t-elle son propre chemin ?

Habituellement, je ne chronique pas sur le site les tomes 2 et suivants d’une série à moins qu’ils ne m’aient vraiment marqués parce que je ne suis pas très à l’aise avec cet exercice. Mais en ce qui concerne ce tome 2, j’avais très envie de vous faire part de mon retour.

J’ai été très agréablement surprise par cette lecture. Le tome 1 m’avait plu, mais sans plus, tandis que ce tome 2 m’a vraiment transportée. On retrouve des personnages du premier volet, mais on fait surtout la connaissance d’Epine et Brand, nos deux protagonistes principaux. Ces deux-là sont terriblement attachants et très réalistes. Et bien que l’histoire diffère complètement du premier tome, on retrouve un thème qui je pense sera central dans cette trilogie : l’évolution. Comme dans le précédent volet, les personnages évoluent et grandissent de manière ni rapide, ni trop lente. C’est un élément que j’apprécie beaucoup dans la façon d’écrire de J. Abercrombie : contrairement à d’autres romans de SFFF, les incroyables événements que vivent ou subissent nos héros les changent et façonnent leurs caractères. Ajoutez à cela la plume poétique de l’auteur, et vous tombez sur un super roman de fantasy !

Autre point positif : l’univers. Dans le 1er tome, celui-ci ne m’avait pas particulièrement marqué. Je l’ai trouvé dans cette lecture plus travaillé, ou du moins mieux expliqué. C’est un monde qui a ses propres codes, y compris dans le langage, légendes et coutumes. Un passage par exemple m’a fait sourire : Epine est horrifiée d’apprendre qu’il y a des peuples qui ne brûlent pas leurs cadavres mais les enterres. Il me semble qu’elle les traite même de sauvages ou de barbares.

En conclusion, je suis très contente de m’être mis un coup de pied aux fesses pour continuer cette trilogie. J’espère que le tome 3 (que j’ai déjà acquis) me plaira tout autant !

Ma note : 17/20

Romanesquement Vôtre,

Victoire

Cette lecture a été faite dans le cadre du :

challenge de l'imaginaire

5 commentaires sur « La mer éclatée, tome 2 : La moitié d’un monde de J. Abercrombie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s