Le roman de la momie de Théophile Gautier

Edition : Le Livre de Proche le roman de la momie
Genre : Classique, Histoire
Nombre de pages : 288

Résumé : Pharaon aime Tahoser qui aime Poëri. C’est à son retour d’Éthiopie que Pharaon porte un regard chargé de volupté sur la fille du grand prêtre. Lui qui rentre couvert de gloire, lui qui n’a plus rien à désirer du monde, roi, presque Dieu, se sent soudain esclave de la jeune Égyptienne. Mais Tahoser, merveille de beauté et de grâce, se languit d’un jeune homme aux prunelles sombres qu’elle a entrevu sur la terrasse luxuriante d’une maison. Aussi n’hésite-t-elle pas à se dépouiller de toute sa splendeur pour conquérir le cœur de Poëri l’exilé, l’Hébreu… Fastueuse histoire d’amour qu’un jeune lord anglais découvre dans le papyrus d’une tombe inviolée de la vallée des Rois. Ci-gît, avec encore toute l’apparence de la vie, une jeune femme morte depuis plus de trente siècle.

Cela faisait un moment que je n’avais pas lu de classique pur et dur (type ceux qu’on nous fait lire à l’école). Mais je trouvais ce titre tellement « fun » pour un auteur comme Gautier que j’avais très envie de découvrir de quoi il s’agissait.

Alors je vous préviens tout de suite, Gautier c’est du lourd de chez lourd. La phrase commence en début de page et se finit au milieu. Les mots utilisés sont la plupart aussi complexes dans leur définition que dans leur prononciation. Mais cette complexité m’a beaucoup plu ! J’ai trouvé ces phrases difficiles magnifiques et très dépaysantes. Cela fait du bien parfois de se challenger et de se plonger dans une lecture qui garde notre intelligence en éveil.

Un petit exemple : « Chaque corps de musique ne comptait pas moins de deux cents hommes ; mais l’ouragan de bruit que produisaient clairons, tambours, sistres, tambourins, et qui eût fait saigner les oreilles dans l’intérieur d’un palais, n’avait rien de trop éclatant ni de trop formidable sous la vaste coupole du ciel, au milieu de cet immense espace, parmi ce peuple bourdonnant, en tête de cette armée à lasser les nomenclateurs, qui s’avançait avec le grondement de grandes eaux.« 

Si c’est pas délicieux !

Mais le style n’est pas seul à avoir participé à mon dépaysement. Gautier s’est tellement documenté au sujet de l’Egypte Antique qu’on croirait qu’il y a vécu. J’ai trouvé cette lecture très exotique et depuis, je ne pense qu’à une chose, partir en Egypte !

Quant à l’histoire, si elle m’a semblé banale au départ, j’ai beaucoup aimé la manière avec laquelle elle s’est imbriquée dans l’Histoire. Je ne m’attendais pas du tout à cela et étant donné mon intérêt pour l’histoire biblique, j’ai beaucoup apprécier la tournure que prenait le récit.

Je ne m’attendais pas à autant aimer cette lecture. C’est clair que je ne me relancerai pas dans un classique du genre avant quelques temps car je m’éloigne de mon genre de predilection… Mais j’en ressors avec l’envie de continuer ce rythme de lecture de classique que je me suis instauré : un par-ci, par-là, quand l’envie me prend. 

Et vous, vous connaissez cet auteur ? Et avez-vous eu déjà l’occasion de lire ses poèmes ?

Ma note : 16/20

Romanesquement Vôtre,

Victoire

Publicités

2 commentaires sur « Le roman de la momie de Théophile Gautier »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s