La Faucheuse – tome 1

Edition : Robert LaffontCVT_La-Faucheuse_6195.jpg
Genre : Science-fiction, jeunesse
Nombre de pages : 493

Résumé : Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

De prime abord, c’est un roman de science-fiction tout ce qu’il y a de plus banal : les contours du monde ont changé, la science a fait d’immenses progrès au point que désormais l’homme est immortel et une sorte de cloud omnipotent a remplacé les chefs de gouvernement. Les personnages ne sont pas beaucoup plus inhabituels : deux adolescents (une fille et un garçon) avec des caractères bien trempés et un petit sentiment de révolte, un mentor plus âgé mais très sage et des méchants très méchants.

En revanche, ce qui est vraiment intéressant et m’a poussée à nourri de véritables réflexions, c’est le fait que seul 1% de la population mondiale meurt chaque année dans cette histoire. Le fait que l’on puisse ressusciter (excepté si un faucheur nous glane), que la douleur, les incivilités et la religion aient quasiment disparues, ça peut faire rêver. Mais à travers les journaux personnels des faucheurs (dont une page nous est révélée à chaque fin de chapitre), l’auteur m’a faite réfléchir au revers de la médaille : les gens s’ennuient, n’ont plus de challenge, se suicident pour tenter l’expérience et ne pensent qu’à retrouver leur jeunesse. L’idée de stagnation, notamment, est une idée très intéressante et bien développée pour un roman jeunesse.

J’ai trouvé les personnages principaux un peu plats. Malgré quelques surprises dans l’histoire, je n’ai pas été tenue en haleine. Ce qui donnait envie de savoir rapidement la suite, à vrai dire, ce sont toutes les informations qui sont distillées sur l’organisation des Faucheurs. Dans ce premier tome, cet ordre professionnel nous est très bien présenté et j’ai apprécié que l’auteur fasse preuve de rigueur et de cohérence. Au début j’ai eu peur que les Faucheurs ne soient encadrés que par les 10 règles qui nous sont rapidement présentées. Je n’ai pas trouvé ça très réaliste… Puis, l’organisation des Faucheurs est apparues comme plus complexe, avec son lot de membres dissidents, corrompus, opportunistes ou idéalistes.

Le dernier tiers du roman a été ma partie préférée. Les choses commencent à s’accélérer et des réponses nous sont données. C’est à ce moment-là que j’ai autant apprécié l’intrigue que l’univers.

Même si j’ai bien aimé ma lecture, je n’ai pas eu de coup de coeur. Si l’histoire (et non pas seulement l’univers) avait été plus novateur, il en aurait peut-être été autrement. Néanmoins, je compte bien lire la suite de cette trilogie !

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Romanesquement Vôtre,

Victoire

Publicités

8 commentaires sur « La Faucheuse – tome 1 »

      1. Lol pas de souci. Je suis dispo quand tu veux (pas d’impératif livresque en septembre). Donc fais moi signe quand tu veux commencer. Pour échanger, tu veux qu’on papote par mail ? par livraddict ? A très vite. 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s