Jour 12 – Le goût du bonheur : Gabrielle (tome 1), Marie Laberge

Capture d’écran 2017-11-01 à 18.24.27.pngTitre : Le goût du bonheur : Gabrielle (tome 1)
Auteur : Marie Laberge
Edition : Pocket
Genre : Saga familiale
Date de parution : 2007
Nombre de pages : 896

Résumé : Une île non loin de Québec où les étés ont des allures de paradis. C’est là que les cinq enfants Miller, bientôt six, grandissent entourés d’amour, dans une maison aux portes ouvertes en grand. C’est que Gabrielle, leur mère, et Edward, leur père, n’hésitent pas à accueillir ceux dont la fortune, contrairement à la leur, n’a pas survécu au krach de 1929. Dans une société encore très puritaine dominée par une Eglise implacable pour les femmes, Gabrielle défend farouchement son clan et ce goût du bonheur qu’elle transmet à ses enfants aussi passionnés qu’elle. 

Avis : Une lecture réconfortante

Voilà un livre que j’ai lu pendant les beaux jours mais que je conseille fortement pour l’hiver. Mettez vos boots et partez pour le Montréal enneigé des années 1930. Sans véritables attentes pour ce roman au départ, cette simple lecture doudou a été bien plus que cela à mes yeux : elle m’a réellement apaisée et je lui en suis reconnaissante. L’écriture de cette chronique est assez difficile pour moi parce que j’ai vraiment adoré cette lecture sans trop pouvoir expliquer pourquoi.

D’abord, j’ai vraiment été transportée au Québec : l’écriture en français québécois y aide beaucoup ! En effet, les nombreuses expressions proprement québécoises donnent un coup de fraicheur non négligeable au roman.

Mais j’ai surtout été surprise de voir comment Marie Laberge parle avec subtilité de la condition de la femme, de la religion, du patriarcat. Je me suis sentie très proche de Gabrielle malgré les différences qui nous séparent. J’ai vraiment aimé voir chez ce personnage, le surgissement d’interrogations sur l’émancipation des femmes tout en étant toujours raccroché à sa foi profonde.

Je vous avoue que la famille Miller se rapproche de la famille parfaite selon moi… Mais elle a le mérite de ne pas être fondée sur des clichés. Les personnages sont beaucoup plus complexes et originaux. C’est un vrai bonheur de passer un moment avec eux.

Je ne souhaite pas vous donner davantage de détails parce que si j’ai bien aimé ce livre, c’est avant tout pour son ambiance, son atmosphère chaleureuse. L’histoire se met lentement en place : il s’agit d’un bonbon à savourer pages après pages… alors il n’est pas fait pour les pressés. En clair, je vous recommande chaudement cette lecture !

P.S. : Restez connectés, une surprise vous attend sur le blog !

Note : 17/20

Romanesquement vôtre,

Marion

Publicités

8 commentaires sur « Jour 12 – Le goût du bonheur : Gabrielle (tome 1), Marie Laberge »

    1. C’est vrai que c’est un abus de langage de parler de « français québécois »… malgré tout cette langue reste différente d’un point de vue phonétique, j’ai découvert beaucoup de mots que je ne connaissais pas et j’ai même été surprise de la récurrence avec laquelle était utilisée l’expression (désuète et mal employée en France) « malgré que » dans de très nombreuses phrases… Cette « langue » m’a fait beaucoup voyager même si elle reste fondamentalement du français 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s