Jour 11 – A chacun sa BD sous le sapin

Comme l’an dernier vous ne savez toujours pas quoi offrir ce fan de BD ? A ce récalcitrant des livres sans image ? Pas de panique, je suis là et je vais vous conseiller d’après mes découvertes de vieille abonnée au journal de Spirou.

Pour votre père, fan nostalgique de Spirou

Alors Spirou, c’est une histoire d’amour pour moi. J’ai dévoré les premiers tomes enfants, comle spirou depris les derniers et plus sombres adolescente et frétillé devant la nouvelle série Le Spirou de… où se succèdent des one shot (sauf pour Le journal d’un ingénu d’E. Bravo qui aura une suite (Hourraaaa !) et La Femme-léopard) créés par des auteurs aux styles bien différents. Alors si vous voulez comblez
le fan nostalgique des albums de Spirou, pourquoi ne pas piocher une ou deux BD de cette série ? Et s’il a déjà la collection complète, tournez-vous vers le dernier sorti en novembre dernier : Il s’appelait Ptirou. Mon préféré ? Les Marais du Temps de Franck Le Gall.

Lien où trouver tous les tomes de la série : ici
Editeur : Dupuis

Pour votre mère qui se met aux mangas

Commencer les mangas ce n’est pas facile, surtout quand on est un profane. Pour ma part je m’y suis mise cette année avec cette série qui m’a immédiatement séduite (la chronique est juste ici, d’ailleurs). Pourquoi ne pas convaincre votre mère, bédéphile convaincue, de se lancer dans l’aventure avec vous ? Pour être sûr de ne pas la perdre dès le premier essai, Reine d’Egypte me semble parfait avec ses beaux dessins, son ambiance égyptienne et son héroïne téméraire.Reine d'egypte.jpg

Titre: Reine d’Egypte
Edition : Editions Ki-oon
Dessin et scenario : Chie Inudoh

Résumé : C’est le début d’une nouvelle ère dans l’Égypte des Pharaons : le mariage de la jeune Hatchepsout et de son demi-frère Séthi fait de ce dernier l’héritier légitime du trône, sous le nom de Thoutmôsis II. Représentants des dieux sur terre, ils resplendissent sous leurs parures, et forment à première vue un couple parfait. Mais sous ses airs d’épouse idéale, Hatchepsout cache une colère profonde… Elle ne veut pas être simple reine, mais plutôt devenir pharaon elle-même, comme son guerrier de père ! Enfant, elle n’a cessé d’humilier Séthi au combat à l’épée, et elle est imbattable au tir à l’arc. Pourquoi ne serait-elle pas digne d’accéder au rang suprême, juste parce qu’elle est née femme ?

Pour votre petit frère, fan de dessin

Si on me demande quelle est la BD qui ne m’a jamais déçue je répondrais sans hésiter : Imbattable. J’aime beaucoup l’idée de Pascal Jousselin, à savoir jouer avec tous les codes de la BD (bulles, cases, planches) et du dessin en 2D. Si vous avez autour de vous un fan de dessin, nul doute qu’il appréciera cette BD. En tout cas en ce qui me concerne c’est un coup de cœur !

Imbattable

Titre : Imbattable
Dessin et Scénario : P. Jousselin
Editeur : Dupuis

Résumé : tremblez, malfrats, voici Imbattable ! Ce nouveau protagoniste porte secours à la veuve et à l’orphelin comme tout héros qui se respecte, mais il sauve aussi les chiens, les chats des grands-mères, les terrains de pétanque, le fils du maire, et la ville tout entière. Masqué, comme tout justicier, capé, comme tout justicier, il mène la vie dure aux savants fous et aux mauvais plaisantins, sans jamais oublier de ramener le pain. Non seulement Imbattable est imbattable, mais son super-pouvoir fait de lui le seul véritable super-héros de bande dessinée !

Pour votre cousin/cousine fan de foot

Bon alors les sports collectifs c’est pas trop mon truc. Du coup, il n’était pas évident que cette BD me plairait. Et pourtant j’ai tout de suite accroché. Les dessins et couleurs sont comme je les aime, ronds, doux et proche de l’animation. Sans grande prétention, l’intrigue est sympa et tient en haleine. La preuve, le 5ème tome est en train de paraître dans Spirou et je le suis avec beaucoup de plaisir.Louca

Titre : Louca
Dessin et scenario : B. Dequier
Editeur : Dupuis

Résumé : Piètre sportif, mauvais élève, menteur, et maladroit avec les filles, Louca est une catastrophe ambulante. Heureusement, il va recevoir un coup de main de Nathan, beau garçon, super doué au foot, intelligent, drôle… bref, le coach idéal pour permettre à Louca de se reprendre en main et de remporter le match sur le terrain comme dans la vie. À un détail près : Nathan est mort et c’est son fantôme qui va entraîner Louca…

Pour votre petite sœur, fan d’héroïnes rebelles et badass

Alors là, c’est vraiment l’adolescente qui a en moi qui parle. A cet âge-là j’étais très fan des héroïnes qui se déguisaient en garçon pour braver leur condition de femme et déjouer les obstacles du sexisme. Ajoutez à cela des dessins très colorés, un style un peu manga et une histoire d’amour qui contente la romantique que je suis et vous obtenez La Rose Ecarlate. 13 tomes déjà sont sortir et le petit côté fantastique qui s’assume au fil des années est loin de me déplaire.La rose écarlate

Titre : La Rose Ecarlate
Dessin et scenario : P. Lyfoung
Editeur : Delcourt

Résumé : La jeune Maud apprend après l’assassinat de son père, l’existence du comte de La Roche, son grand-père qui avait désavoué son fils après son mariage avec une étrangère. Le comte qui l’a recueillie désapprouve son goût immodéré pour l’escrime et l’équitation. Elle admire le Renard, bandit qui sème la terreur en détroussant les riches au profit des pauvres, et une nuit elle parvient à le rencontrer.

Pour votre amoureux/euse qui ne comprend pas votre passion pour la SFF

La horde du contrevent BDClairement, c’est mon cas. Mon copain ne lit pas et n’est pas forcément hyper attiré par la SFF. Ce qui est assez frustrant quand je veux partager mon avis sur mon dernier coup de cœur de SFF. Cette année, je vais certainement pouvoir y remédier (bon je ne vais pas lui offrir vu qu’en fait je l’ai déjà) en lui mettant entre les mains La Horde du Contrevent, le tome 1. Classique de la SFF, chef d’œuvre littéraire (oui je pèse mes mots, je suis sure que ma prof de litté de prépa dirait la même chose), il faut découvrir cette œuvre, du moins donner l’envie de le faire. Et une BD me semble parfaite pour ça !

Titre : La Horde du Contrevent
Dessin : E. Henninot
D’après une œuvre originale et sous la supervision de : A. Damasio
Editeur : Delcourt

Résumé : Après une formation impitoyable, et alors qu’ils étaient encore enfants, ils ont quitté Aberlaas, la cité des confins. Leur mission : marcher d’ouest en est jusqu’à atteindre l’Extrême-Amont, source mythique du vent qui balaye leur monde jour et nuit, sans trêve ni répit. Ils sont la 34e Horde du Contrevent. Golgoth ouvre la marche ; derrière lui, Sov, le scribe, sur les épaules duquel l’avenir de la Horde tout entière va bientôt reposer…

J’espère que ces petits conseils pourront vous aider dans vos choix de cadeaux ou de prochaines lectures.

A demain !

Romanesquement Vôtre,

Victoire

Publicités

2 commentaires sur « Jour 11 – A chacun sa BD sous le sapin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s