La Fortune des Rougon, Emile Zola

Titre : La Fortune des Rougonsproduct_9782070341429_195x320.jpg
Auteur : Emile Zola
Edition : folio
Genre : classique
Date de parution : 2007
Nombre de pages : 480

Résumé : Dans la petite ville provençale de Plassans, au lendemain du coup d’Etat d’où va naître le Second Empire, deux adolescents, Miette et Silvère, se mêlent aux insurgés. Leur histoire d’amour comme le soulèvement des républicains traversent le roman, mais au-delà d’eux, c’est aussi la naissance d’une famille qui se trouve évoquée : les Rougon en même temps que les Macquart dont la double lignée, légitime et bâtarde, descend de la grand-mère de Silvère, Tante Dide. Et entre Pierre Rougon et son demi-frère Antoine Macquart, la lutte rapidement va s’ouvrir. Premier roman de la longue série des Rougon-Macquart, La Fortune des Rougon que Zola fait paraître en 1871 est bien le roman des origines. Au moment où s’installe le régime impérial que l’écrivain pourfend, c’est ici que commence la patiente conquête du pouvoir et de l’argent, une lente ascension familiale qui doit faire oublier les commencements sordides, dans la misère et dans le crime.

Avis : Une lecture indispensable

Une de mes résolutions pour l’année 2017 est de reprendre la série des Rougon-Macquart de Zola depuis le début. Je me suis donc lancée en lisant La Fortune des Rougon.

Le premier tome de cette série est une sorte d’introduction à « l’histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire » qu’ambitionne d’exploiter Zola. Toutes les perversions qui seront déclinées dans les dix-neuf prochains tomes sont en germe. La Fortune des Rougon donne les clés pour plonger dans l’oeuvre magistrale de Zola.

L’intrigue de ce premier roman est politique. On assiste au coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte en 1851. La personnification de la deuxième République qui se meurt m’a beaucoup marquée. Même si la politique est le thème principale, ce roman est loin d’être ennuyant. Les descriptions et digressions sont nombreuses. Le style assez simple de Zola est vraiment très agréable à lire.

Ainsi, on assiste à la mise en place de l’opposition entre les riches et les opprimés. On suit Pierre Rougon et sa femme sans scrupule qui n’agissent que par opportunisme pour devenir coûte que coûte les plus riches de la ville. Ils s’empêtrent dans leurs vaniteuses aspirations. Quant au frère de Pierre Rougon, Antoine Macquart, il est un fainéant qui ne fait pas mieux puisqu’il exploite sa femme et ses enfants.

Néanmoins, on découvre un peu d’humanité dans les touchants personnages de Silvère Mouret, Miette ou encore le docteur Pascal. La misère des deux premiers m’a véritablement révoltée !

Selon moi, La Fortune des Rougon n’est pas le meilleur tome de la série. Cependant, je pense que ce roman est indispensable pour comprendre les origines de cette famille décrite par Zola.

Note : 14/20

Romanesquement vôtre,

Marion

Publicités

4 commentaires sur « La Fortune des Rougon, Emile Zola »

  1. Assez peu touchée par la dimension politique à l’époque où je l’avais lue, j’avais cependant été totalement séduite par l’intrigue et m’étais attachée à ces personnages si humains, comme tu le dis si bien !
    Je n’ai pas encore lu d’autre tome de cette œuvre titanesque (quoi que certains m’attendent depuis un moment) mais ça me semble être une très bonne entrée en matière.

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai malheureusement beaucoup moins apprécié que moi ce premier tome. Je l’ai trouvé beaucoup trop descriptif dans les premiers chapitres, Zola m’a perdu dès le début. J’ai eu du mal à rentrer par la suite dans l’histoire qui reste malgré tout intéressante. J’avais vraiment préféré Germinal ou encore L’Oeuvre. Et là, je vais bientôt commencer La Bête humaine.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s