Petits livres, gros coups de coeur

Il y a certains livres qui me semblent avoir trop peu de pages pour faire l’objet d’une chronique. Je me vois en effet mal écrire un article plus long que son sujet. Mais comme on dit, ce n’est pas la taille qui compte, et malgré ce peu de pages, ces livres en question ont pu faire l’objet de gros coups de cœurs !

Je dois préciser que la plupart de ces livres m’ont charmée en raison de leur style, de leur écriture, de leur poésie ou de leur sens. Pour vous donner envie de vous plonger dedans, je vous laisserai à chaque fois avec ma citation préférée du livre.

La Symphonie Pastorale – André Gidela-symphonie-pastorale-072002653

Résumé : « – Il ne faut pas chercher à m’en faire accroire, voyez-vous. D’abord parce que ça serait très lâche de chercher à tromper une aveugle… Et puis parce que ça ne prendrait pas, ajouta-t-elle en riant. Dites-moi, pasteur, vous n’êtes pas malheureux, n’est-ce pas ?

Je portai sa main à mes lèvres, comme pour lui faire sentir sans le lui avouer que partie de mon bonheur venait d’elle, tout en répondant :

– Non, Gertrude, non, je ne suis pas malheureux. Comment serais-je malheureux ? »

Mon avis : C’est une amie qui me l’a offert pour mon Noël. L’histoire est émouvante, poignante. Les mots sont justement choisis. La citation que je vous mets illustre ce que j’ai aimé dans ce livre : découvrir le point de vue d’une aveugle qui décrit ce qu’elle aimerait voir.

Quand vous m’avez donné la vue, mes yeux se sont ouverts sur un monde plus beau que je n’avais rêvé qu’il pût être. Oui vraiment, je n’imaginais pas le jour si clair, l’air si brillant, le ciel si vaste.

les croix de boisLes croix de bois – Roland Dorgelès

Résumé : Les Croix de bois, chef-d’oeuvre de Roland Dorgelès, engagé volontaire, est un témoignage exceptionnel sur la Grande Guerre. Avec un réalisme parfois terrible mais toujours d’une généreuse humanité, la vie des tranchées nous est décrite dans toute son horreur et aussi sa bouffonnerie, son quotidien et ses moments exceptionnels.

Mon avis : c’est un récit terrible. Réaliste et poignant. Dorgelès délivre son témoignage parfois aussi vrai que cru. La preuve en est avec cette citation qui m’avait marquée et qui se trouve dans les dernières lignes de l’ouvrage:

J’trouve que c’est une victoire, parce que j’en suis sorti vivant.

Novecento : pianiste – Alessandro BariccoNovecento

Résumé : Né lors d’une traversée, Novecento, à trente ans, n’a jamais mis le pied à terre. Naviguant sans répit sur l’Atlantique, il passe sa vie les mains posées sur les quatre-vingt-huit touches noires et blanches d’un piano, à composer une musique étrange et magnifique, qui n’appartient qu’à lui: la musique de l’Océan dont l’écho se répand dans tous les ports.

Sous la forme d’un monologue poétique, Baricco allie l’enchantement de la fable aux métaphores vertigineuses.

Mon avis : Il s’agit d’un monologue théâtral que j’ai lu avant de le voir en représentation. Je ne sais pas laquelle des deux versions je préfère. Mais ce qui est sûr est que c’est l’un de mes livres préférés ET la plus belle représentation que je n’ai jamais vue. La musique y est si présente qu’on l’entend presque durant la lecture et le récit est plein de douceur et de poésie.

J’ai désarmé le malheur. J’ai désenfilé ma vie de mes désirs. Si tu pouvais remonter ma route, tu les y trouverais, les uns après les autres, ensorcelés, immobiles, arrêtés là pour toujours, jalonnant le parcours de cet étrange voyage que je n’ai jamais raconté à personne sauf à toi.

SarrasineSarrasine – Balzac

Résumé : Lors d’une brillante soirée parisienne, tandis que les invités dansent et conversent dans des salons splendides, une jeune femme s’épouvante à la vue d’un étrange petit vieillard décharné et pareil à un spectre. La jeune femme supplie alors le narrateur de lever pour elle le mystère de cet inconnu. Le lendemain du bal, il lui raconte longuement l’histoire du sculpteur Sarrasine et de la dangereuse passion que, dans sa jeunesse, il éprouva pour la mystérieuse Zambinella aussitôt qu’il l’eut entendue …

Mon avis : Si vous voulez découvrir Balzac comme vous ne l’avez jamais vu, je vous conseille de récit. A la fois plein d’humour et de réflexion sur la création artistique. C’est un texte que j’ai étudié seule durant ma deuxième année de prépa et presque à chaque page, je relevais la tête, me rendant compte d’une subtilité littéraire ou artistique que Balzac avait glissé entre ces lignes.

Il montra la statue par un geste de désespoir. « J’aurai toujours dans le souvenir une harpie céleste qui viendra enfoncer ses griffes dans tous mes sentiments d’homme, et qui signera toutes les autres femmes d’un cachet d’imperfection ! Monstre ! toi qui ne peux donner la vie à rien, tu m’as dépeuplé la terre de toutes les femmes. »

J’espère que ce mélange de chroniques vous a plus. N’hésitez pas à me dire si jamais vous connaissez l’un de ces ouvrages. Ce sont de tels coups de coeur pour moi que je serais curieuse de connaître votre avis!

Romanesquement  Vôtre,

Victoire

Publicités

7 commentaires sur « Petits livres, gros coups de coeur »

  1. Merci pour tous ces titres. (Novecento, cette pépite absolue !). En revanche, je suis surprise que tu exprimes ne pas pouvoir accorder une chronique entière à un livre court… personnellement, la taille du livre ne me gêne pas, au contraire (enfin ça dépend des cas je suppose) : c’est dans la fulgurance du texte qu’on trouve souvent le plus de beauté et de choses à en tirer !

    J'aime

    1. Ravie que tu es le même avis que moi sur Novecento ! 🙂 Pour les chroniques de livres courts : j’aime l’idée de me dire que je respecte la volonté de l’auteur. Il a voulu dire beaucoup en peu de pages, je veux faire passer mon coup de coeur en peu de lignes. Après je pense que ça dépend des lecteurs. J’ai vu beaucoup de chroniques sur des livres courts qui m’ont beaucoup plu, mais pour ma part ça me paraît difficile ^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s