Les salauds gentilshommes – tome 2 : des horizons rouge sang

Titre : Des horizons rouge sangdes-horizons-rouge-sang
Série : Les salauds gentilshommes
Auteur : Scott Lynch
Edition : J’ai lu
Genre : Fantasy
Date de parution : 2008
Nombre de pages : 762

Résumé : Locke Lamora, l’ancienne Ronce de Camorr, et son comparse Jean Tannen ont fui leur cité natale. Ils ont embarqué à bord d’un navire et gagné la cité-État de Tal Verrar, où ils prévoient bientôt de réaliser leur forfait le plus spectaculaire : s’attaquer à L’Aiguille du péché, une maison de jeu réservée à l’élite et voler son incommensurable trésor. Il n’existe qu’une façon de s’approprier l’argent de cet établissement: le gagner aux divers jeux qu’il propose à ses clients. Un domaine que Locke et Jean croient connaître sur le bout des doigts. Mais, une fois encore, les deux compères se retrouvent embringués dans des aventures imprévues… et devront se frotter à la flotte pirate de la redoutable capitaine Zamira Drakasha. Une véritable sinécure pour des voleurs qui ne distinguent pas bâbord de tribord ! Et pendant ce temps, les Mages Esclaves fomentent leur revanche contre celui qui les a humiliés et croit avoir échappé à leur châtiment: un certain Locke Lamora.

Mon avis : Et à nouveau un coup de cœur !

Aucun spoiler du tome 1 ni du tome 2 dans cette chronique, alors lisez sans crainte !

Après avoir lu le premier tome de cette série qui a été un coup de cœur, j’ai pris mon temps avant de commencer ce tome 2. Je voulais me jeter dessus, le dévorer, mais j’avais peur de quitter trop vite ce monde qui ne cesse de m’époustoufler.

Pour commencer, je dois vous avertir que ce tome 2 est très différent du tome 1 tout en s’inscrivant dans la même veine. Le lecteur retrouve avec plaisir Locke, sa ruse, ses plans ingénieux et l’univers incomparable dans lequel il évolue. Mais de nouveaux éléments s’ajoutent. Notre héros va devoir se familiariser avec le monde du casino, côtoyer des pirates et voyager loin de Camorr. L’auteur prouve une nouvelle fois que son imagination fourmille d’idées nouvelles et que rien n’est laissé au hasard. Par exemple, comme les marins de chaque pays ont leur vocabulaire propre, ceux de ce roman utilisent des mots et expressions qui sortent tout droit du cerveau de Scott Lynch. Et c’est ce qui est plaisant : découvrir que ce monde est totalement indépendant du nôtre. Il existe seul, par lui-même, avec ses propres codes, ses propres traditions et même ses propres poètes !

Le deuxième point fort de ce roman est sans conteste la présence des personnages féminins. Les femmes de ce roman n’ont pas de rôle, elles ne sont pas entre ces pages parce que l’auteur avec besoin d’une femme à tel moment ou à tel endroit. C’est ce qui est agréable : ces femmes existent par elles-mêmes, indépendamment des hommes du récit. Comme tous les autres personnages, elles sont riches en information, pleines de surprise et de contradictions. De toute façon, j’ai toujours l’impression que les personnages de Scott Lynch pourraient sortir des pages et prendre vie tellement ils semblent réels de par leurs réactions.

Une fois encore, Scott Lynch nous offre une fin qui nous laisse sans voix, non pas parce qu’elle est époustouflante, mais parce qu’elle est impensable. L’humour – qui est toujours présent chez Locke, pour notre plus grand bonheur – se ressent d’ailleurs dans ces derniers pages. A l’instar de son personnage qui aime duper les riches, l’auteur s’amuse à se moquer du lecteur.

Pour finir, j’aimerais préciser qu’il peut y avoir des passages que certains lecteurs assimileront à des longueurs. Mais personnellement, je ne l’ai pas ressenti comme ça. Au contraire, je trouvais ces moments où l’auteur prenait plus son temps indispensables pour la cohérence et la crédibilité de l’histoire.

Je lirai évidemment la suite (mais pas tout de suite, je ne veux pas arriver à la fin de cette saga trop rapidement !) et je vous recommande de vous jeter à l’eau si vous n’avez toujours pas découvert Les Salauds Gentilshommes. Ce tome 2 aura été un nouveau coup de cœur, une aventure romanesque qui m’a transportée et faite rêvée.

Note : 18/20

Romanesquement vôtre,

Victoire

Publicités

14 commentaires sur « Les salauds gentilshommes – tome 2 : des horizons rouge sang »

  1. Cette série ne cesse de me surprendre et ne me déçois jamais, un chef-d’œuvre !
    Et je te rejoins sur ces longueurs qui n’en sont pas vraiment : ça permet d’établir un univers vraiment cohérent et une profondeur des personnages, principaux comme secondaires, et de leurs relations, qui nous les rendent tellement attachants 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s