Le Livre de Noël, Selma Lagerlöf

J’ai lu mon premier livre du Cold Winter Challenge ! Et j’ai été transportée dans l’ambiance scandinave de Noël avec Le Livre de Noël de Selma Lagerlöf.

LAGERLOF-Le-livre-de-Noel-001.jpgTitre : Le Livre de Noël
Auteur : Selma Lagerlöf
Edition : Actes Sud
Genre : légendes suédoises
Date de parution : 1994
Nombre de pages : 154

Résumé« Au fil de ces récits de Selma Lagerlöf, inspirés de légendes suédoises et aussi savoureux que des contes dits à la veillée – celle de Noël, bien sûr –, on fera la connaissance d’une petite fille qui reçoit un livre d’étrennes… en français, qu’elle désespère de jamais pouvoir lire. On découvrira l’origine de la légende de sainte Luce, très prisée en Suède. On saura ce que font les animaux durant la nuit de Noël et comment le rouge-gorge devint rouge. On apprendra qu’une mère peut être jalouse de sa propre fille, parce que son mari en est trop proche. On lira l’aventure d’un colporteur, voleur et repenti ; on assistera au dialogue entre un fossoyeur et le crâne d’un homme assassiné ; et l’on sera surpris par une confrontation inédite entre Jésus et Judas. De ce recueil, profondément empreint de foi religieuse mais aussi de chaleur et de philosophie, émane ce que l’on appelle volontiers la magie de Noël : un mélange de générosité et de mélancolie, de compassion et de joie, sublimé par le talent de conteuse de Selma Lagerlöf. »

Avis : Une lecture noëlique

Selma Lagerlöf est la première femme à avoir reçu le prix Nobel de littérature, son oeuvre fait partie des classiques de la littérature suédoise, littérature qui m’attire particulièrement en ce moment : Le Livre de Noël avait donc a priori tout pour me plaire.

Ce livre regroupe un ensemble de contes sur Noël emprunts de foi religieuse. J’ai apprécié découvrir la célébration de cette fête sous l’oeil scandinave qui diffère assez du modèle anglo-saxon répandu de nos jours. A la différence des contes que j’ai pu lire dans mon enfance, Selma Lagerlöf raconte des petites histoires du quotidien sans complexité, ce qui les rend très réalistes. L’aspect historique de ces contes permet de repenser les fondements de cette fête largement célébrée aujourd’hui.

Ces récits sont guidés par une forte morale judéo-chrétienne qui est plus ou moins évidente selon les histoires. Néanmoins, cette morale a le mérite de ne pas être trop envahissante, même si j’ai généralement plus accroché aux contes où elle était manipulée avec plus de subtilité. Que l’on soit croyant ou non, si Noël a un sens pour nous alors on ne peut que prendre du plaisir à la lecture de ces petites nouvelles !

J’ai particulièrement aimé l’écriture de Selma Lagerlöf qui exploite la poésie de la langue dans sa simplicité même. Les illustrations – que j’ai trouvé très belles – à  chaque début de conte donnent également un plus à la lecture puisqu’elles permettent de nous plonger directement dans l’atmosphère de l’histoire à venir.

« Le Livre de Noël » et « Le piège à rat » font partie de mes contes favoris. Comment résister au récit d’une petite fille qui déballe ses cadeaux de Noël – un nécessaire à couture – alors qu’elle n’espère qu’une seule chose : recevoir un nouveau livre qu’elle va pouvoir dévorer sous la couette ?

Enfin, je suis complètement ravie de découvrir la littérature suédoise par le biais de cette lecture. Ces contes sont une véritable réussite puisque je me suis retrouvée immergée en Scandinavie. En lisant les premières lignes, je me suis tout de suite imaginée sous un plaid au chaud dans une cabane au coeur d’un paysage enneigé. L’écriture chaleureuse de Selma Lagerlöf promet un dépaysement spatial et temporel. Si vous aimez autant Noël que moi, alors je ne peux que vous le conseiller ! J’espère pouvoir lire prochainement un autre récit de cette auteur comme Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède.

Note : 15/20

Romanesquement vôtre,

Marion

Publicités

7 commentaires sur « Le Livre de Noël, Selma Lagerlöf »

  1. Pour moi Selma Lagerlöf c’est avant tout le voyage de Nils Holgersson, que dont notre maitresse de CE1 nous lisait un extrait le soir avant la sortie, quand il restait du temps à la pendule. Doux souvenir, qui me donne de le relire.
    Mon CE1 est loin, j’ai 67 ans. Bravo pour vos chroniques et vos propositions de lecture.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s