Il était une fois – tome 1: Au douzième coup de minuit

Titre : Au douzième coup de minuitil-etait-une-fois-tome-1-au-douzieme-coup-de-minuit-800675-d256
Série : Il était une fois
Auteur : Eloisa James
Edition : J’ai Lu
Genre : Romance, historique
Date de parution : 2012
Nombre de pages : 344

A ne pas mettre dans toutes les mains !

Résumé : Réduite au rang de servante depuis la mort de son père, Kate vit sous le joug de sa belle-mère Mariana. L’odieuse femme va bientôt marier sa fille, Victoria, à un éminent parti, mais avant tout , la future épouse doit être présentée au prince Gabriel. Par un coup du sort, Victoria ne peut se rendre au château. C’est donc Kate qui est envoyée à sa place, déguisée en fiancée. Kate va rencontrer Gabriel, un prince aussi charmant qu’arrogant. Un prince pour qui son coeur vacille, mais que le destin s’acharne à lui dérober. Et si un baiser avait le pouvoir de tout changer ?
Et si les contes de fées existaient ?

Mon avis : Une bonne lecture malgré des passages dérangeants

Une fois n’est pas coutume, je me suis lancée dans de la romance pure et dure. Comme je ne suis pas une habituée de ce genre-là, je n’avais pas d’attentes particulières. La seule chose que je voulais, c’était découvrir une réécriture du conte de Cendrillon qui me surprenne un peu. C’est donc avec beaucoup de légèreté que j’ai abordé ce roman.

Les premières pages m’ont tout de suite conquise. L’auteure a un style très agréable, qui me laisse l’impression que les mots sont savamment pensés. Moi qui avais des préjugés sur les romances et la qualité de l’écriture (oui je sais, ce n’est pas bien, mais j’ai toujours des appréhensions quand je me plonge dans un genre qui m’est inconnu) j’ai été agréablement surprise. Les dialogues sont savoureux, l’état d’esprit de l’héroïne parfaitement décrit et dès le début, la réécriture du conte de cendrillon plaît. D’ailleurs l’auteure n’hésite pas à malmener certains aspects du conte, notamment en ce qui concerne l’histoire du père de Cendrillon, ce qui apporte de la fraîcheur au récit.

Les personnages sont loin d’être fades, alors même qu’ils sont sensés être ceux d’un conte (et donc d’un récit qui caricature et amplifie dans le but de mettre en lumière les pires travers ou les plus belles qualités de l’Homme). Le prince est un passionné d’archéologie, Cendrillon a l’esprit vif et est débrouillarde.

En revanche, deux passages m’ont particulièrement dérangée. Et malheureusement il s’agit d’instants de séduction. Dans ces deux moments forts du livre, le prince tente d’embrasser notre héroïne, Kate. Alors, certes, cela se passe à une autre époque où le sexisme est de mise, mais tout de même ! La question du consentement est problématique dans ce roman. Faire passer un homme qui embrasse de force une jeune femme qui va jusqu’à lui écraser le pied pour se délivrer pour un prince chevaleresque et amoureux, ça me dérange carrément… Si encore il n’avait commis cette odieuse erreur qu’une fois et avait corrigé son comportement par la suite, passe encore, mais non, il remet ça quelques pages plus loin. J’ai donc été extrêmement gênée pendant ces deux passages. Après ça, le prince n’a plus rien de charmant de mon point de vue…

Heureusement, le reste du roman est très agréable bien que la fin soit quelque peu précipitée. Je tiens aussi à préciser que je n’apprécie pas les romans érotiques et que j’avais peur que celui-ci soit truffé de scènes de fesses qui m’ennuient. Mais il n’y en avait que très peu et j’ai pu les sauter sans problème.

En somme, j’ai passé un très bon moment de lecture, hormis ces deux passages qui m’ont hérissé le poil. Je suis curieuse de connaître le tome 2 – qui porte cette fois sur La Belle et la Bête – d’autant plus que la plupart des critiques sur lesquelles je suis tombée le disent bien au-dessus du premier.

Ma Note : 14/20

Romanesquement Vôtre,

Victoire

Publicités

6 commentaires sur « Il était une fois – tome 1: Au douzième coup de minuit »

  1. Je suis pas franchement (voir pas du tout) romance mais j’aime bien l’univers des contes. Enfin je ne pense pas que j’irai jusqu’à franchir le pas pour le lire ^^. De plus, je suis comme toi, j’ai du mal à supporter les scènes sexistes bien souvent trop courantes et banalisés dans les romances (et pourtant j’en ai pas lu beaucoup !) >.<"
    ~Kara

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s