Le ciel est partout, Jandy Nelson

51xBbhRbQOL._SX329_BO1,204,203,200_.jpgTitre : Le ciel est partout
Auteur : Jandy Nelson
Date de parution : 2013
Edition : Gallimard
Genre : Roman adolescent, romance
Nombre de pages : 400

Résumé : Un amour brûlant, une perte dévastatrice, Lennie lutte pour trouver sa propre mélodie. Alors que Bailey, sa soeur, sa meilleure amie, vient de mourir, comment continuer ? A-t-elle le droit de plaire, elle aussi ? De désirer Toby ? D’être heureuse sans Bailey ? Et comment ose-t-elle rire encore ? Parfois, il faut tout perdre pour se trouver.

Avis : Une lecture indifférente

La poésie qui se dégage du titre Le ciel est partout de Jandy Nelson rendait ce livre très prometteur. Livre coup de coeur de nombreux lecteurs et lectrices sur la blogosphère et Youtube, j’ai eu envie de me procurer ce roman dans ma médiathèque pour me faire mon propre avis. 

Ce qui m’a tout de suite plu dans ce livre concerne le réalisme de l’histoire et des personnages. Il s’en dégage une simplicité contrastant avec le drame qui touche Lennie et sa famille. Le poids du deuil est bien présent mais cette simplicité rend la lecture légère et le coeur joyeux.

Lennie, sa grand-mère, son oncle et le petit ami de sa défunte soeur – personnages hauts en couleur – tentent de faire face à la grisaille qu’ils subissent depuis la mort de Bailey. J’ai beaucoup aimé la gaité qui se dégage du sourire de sa grand-mère ou encore la nostalgie des yeux de l’oncle Big. Je me suis tout de suite sentie bien dans leur maison atypique. Leur jardin aux mille fleurs semblait tout droit sorti du paradis.

A cela s’ajoute une très belle écriture. Lennie est un personnage bourré d’humour. Ses petits mots qui parsèment les chapitres sont loin de tomber dans le pathos, ce qui les rend très poétiques. La place importante accordée à la musique (principalement du jazz ❤ ) m’a également touché.

CEPENDANT, bien que ce roman fasse preuve de réalisme et de personnages charismatiques, l’histoire m’a laissée de marbre. Je n’ai pas ressenti d’émotions particulières concernant les réactions de Lennie face à l’absence de sa soeur ni face à ses histoires de coeurs qui tombent très vite dans le vu-et-revu triangle amoureux. Ainsi, je me sentais beaucoup beaucoup plus proche de personnages au second plan comme sa grand-mère ou son oncle que des personnages principaux.

Néanmoins, cela tient à un problème d’identification. Lennie est une jeune ado qui découvre les premières joies et déceptions de l’Amour. Le traitement de ces sentiments fait largement « trop ado » à mon goût. Je ne suis généralement pas insensible aux romans jeunesses qui ont parfois une véritable portée « universelle ». Mais, ce livre ne fait pas partie, selon moi, de cette catégorie. La description du sentiment de la perte de l’Autre est assez pertinente, malheureusement, je me sentais beaucoup trop éloignée de Lennie.

J’ai donc été légèrement déçue puisque les thèmes de la mort, du deuil et de l’amour – même dans un traitement « jeunesse » – pourraient toucher un ensemble hétéroclite de personnes. Je considère que Le ciel est partout est un exclellent roman pour les adolescents. Mais son mérite s’arrête là puisque ce livre jeunesse ne dépasse pas la tranche d’âge à laquelle il est destiné. En clair, une Marion âgée de 14 ans aurait pu en faire un coup de coeur.

Note : 13/20

Romanesquement vôtre,

Marion

Publicités

7 commentaires sur « Le ciel est partout, Jandy Nelson »

  1. Coucou ! Moi aussi je ne me suis pas sentie aussi touchée que j’aurais du l’être pour un livre aussi bien écrit et aussi réaliste comme tu le dis ! Pourtant, beaucoup de personnes l’ont aimé, notamment sur Youtube (Je l’ai su bien après l’avoir lue) et je suis rassurée de ne pas être la seule à ne pas avoir été suffisamment touchée pour beaucoup aimé ce livre.

    Aimé par 1 personne

  2. J’avais lu quelques critiques positives, mais n’étais pas tentée plus que cela…
    Je dois avouer que ton avis ne me donne pas forcément envie de découvrir ce livre, car tu mets en avant des points qui me gêneront certainement dans ma lecture. Donc je passe mon tour. ^^
    Merci pour la découverte ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Je me rappelle l’avoir lu il y a 3/4 ans et je n’avais pas aimé. Oui, c’est assez réaliste et j’ai bien aimé la présence de la musique dans l’histoire. Mais Lennie m’a de plus en plus exaspéré. Qu’elle soit désemparée par la mort de sa soeur, c’est évidemment normal, mais ses choix au quotidien, surtout amoureux, qu’elle excuse en disant à chaque fois que c’est c’est dû à sa tristesse, ça m’a vraiment énervée à certains moments…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s