Enola Holmes – tome 1 : la double disparition

Titre : La double disparitionenola
Série : Enola Holmes
Auteur : Nancy Springer
Dessinateur: Serena Blasco
Date de parution : 2015
Edition : Edition Jungle !
Genre: Bande-dessinée, jeunesse, policier
Nombre de pages : 58

Résumé: Quand Enola Holmes, sœur cadette du célèbre détective Sherlock Holmes, découvre que sa mère a disparu le jour de son anniversaire, en ne lui laissant pour mot qu’un recueil sur les fleurs, et un carnet de messages codés, elle se met rapidement à sa recherche. Elle va devoir recourir à son sens de la débrouille, ainsi qu’à d’ingénieuses techniques de déguisement afin de fuir le manoir familial alors que ses deux frères se sont mis en tête de l’envoyer en pension afin de faire d’elle une vraie « Lady ». Mais rien ne la prépare à ce qui l’attend. Son chemin la conduit rapidement dans les quartiers sombres et malfamés de Londres, et elle se retrouve impliquée dans le kidnapping d’un jeune marquis. Enola arrivera-t-elle à s’en sortir seule, et continuer de suivre la piste de sa mère tout en échappant à ses deux frères? L’ adaptation des romans de Nancy Springer.

Mon avis: Une jolie découverte!

C’est la première BD que je présente sur le blog et qu’est-ce que je suis contente de commencer par celle-ci. Pour la petite histoire j’ai offert à ma plus jeune sœur pour son anniversaire un « pack Shermock Holmes » : je lui avais trouvé un roman du fameux détective et cette BD qui se focalise sur sa sœur.

Ce qui m’a le plus charmée dans cette œuvre c’est sans aucun doute le travail de Serena Blasco, la dessinatrice. Les couleurs sont vives, le trait est léger, et les cases sont à la fois aérées et riches en informations. Du coup la lecture est particulièrement agréable.

L’histoire aussi ma beaucoup plu. Dès le début, on se sent happé dans la BD. L’enquête principale intrigue, il n’y a pas de longueur mais d’un autre côté j’ai trouvé que tout n’allait pas trop vite comme ça peut être le cas dans les BD et a fortiori celles s’adressant à un public jeune. Je trouve l’enquête d’autant plus intéressante qu’elle repose sur des analyses très différentes de celles que peut faire Sherlock Holmes. Certes, Enola et Sherlock ont en commun le sens de l’observation, le raisonnement déductif basé sur des questions et le goût des déguisements. Mais tandis que l’un s’essaie à des expériences chimiques, l’autre apprend à maîtriser le langage des fleurs. Ce dernier point m’a amusée et j’ai trouvé l’idée bien exploitée.

D’autres sujets se retrouvent au cœur de cette BD : la condition des femmes et le désir de liberté et d’indépendance des adolescentes. Je me suis d’ailleurs beaucoup attachée à Enola, l’héroïne. Elle ne cumule pas ces défauts qu’on peut trouver dans les œuvres jeunesses : elle est spontanée sans être irréfléchie et indignée sans être colérique. Elle ne revendique pas le statut d’adulte mais prend des responsabilités.

A noter qu’il s’agit de l’adaptation de romans jeunesses. Je ne le savais pas du tout en découvrant cette BD. Du coup, je me dis que je vais certainement jeter un coup d’oeil au livre, ça peut peut-être me plaire.

En résumé j’ai beaucoup aimé cet ouvrage, s’en a frôlé le coup de cœur. La fin m’a donnée envie de me jeter sur le second tome. Cette BD s’adresse aux plus jeunes comme aux plus grands. La preuve en est que ma collégienne de sœur, ma mère et moi-même avons tout autant aimé cette lecture. J’attends désormais d’avoir le tome 2 entre mes mains !

Note : 17/20

Romanesquement Vôtre,

Victoire

Publicités

Un commentaire sur « Enola Holmes – tome 1 : la double disparition »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s