Les eaux troubles du mojito

Titre : Les eaux troubles du mojito et autres belles raisons d’habiter sur terreles-eaux-troubles-du-mojito-image
Auteur : Philippe Delerm
Date de parution : 2015
Edition : Edition Points
Nombre de pages : 112

Résumé : Elles sont nombreuses, les belles raisons d’habiter sur terre. On les connaît, on sait qu’elles existent. Mais elles n’apparaissent jamais aussi fortes et claires que lorsque Philippe Delerm nous les donne à lire.
Goûter aux plaisirs ambigus du mojito, se faire surprendre par une averse et aimer ça, contempler un enfant qui apprend à lire en bougeant imperceptiblement les lèvres, prolonger un après-midi sur la plage…

« Est-ce qu’on est plus heureux ? Oui, sûrement, peut-être. On a le temps de se poser la question. Sisyphe arrête de rouler sa pierre. Et puis on a le temps de la dissiper, comme ce petit nuage qui cachait le soleil et va finir par s’effacer, on aura encore une belle soirée. »

Mon avis : Une jolie parenthèse entre deux lectures

Pour mon anniversaire, deux amies m’ont offert deux livres par lequel chacune a été attirée en librairie. Celui-ci a été choisi par une copine qui ne lit habituellement pas le même genre de livres que moi. Très attirée par les ouvrages poétiques, les nouvelles, les pièces de théâtre et les essais contemporains, je comprends pourquoi son choix s’est porté sur ce petit livre. En somme, je n’ai pas choisi ce livre et c’est une situation que j’aime. Je pars dans l’inconnu, dirigée par cette copine qui a pensé à moi en achetant cet ouvrage… qui a dit que la lecture était un passe-temps solitaire qui ne permettait aucune interaction sociale ?

Je dois avouer que je ne connaissais pas Philippe Derlerm avant de lire ce recueil de textes, même si j’ai entendu beaucoup de bien de son écriture. Et en effet, j’ai trouvé le style très agréable, très intime, d’une certaine manière poétique.

L’auteur vous parle de petits moments de la vie qui peuvent vous rendre heureux si vous vous y attardez quelques secondes. Il est probable qu’un lecteur se reconnaisse dans presque la totalité des nouvelles. Personnellement, il n’y en a que six pages qui n’ont trouvé aucun écho en moi et ce n’était pas gênant. Être face à des textes relatifs à des situations vécues, à des réflexions menées donne l’impression de lire nos propres pensées.

Prenez La Marque Jaune, par exemple. Lecteurs de Blake et Mortimer, vous trouverez immédiatement à quoi fait référence ce titre. Puis vous sourirez quand le texte vous rappellera que les bulles sont chargées de textes, que la première case dévoile toujours Londres sous la brume et que le méchant est souvent bien trop bavard.

Astérix, la grève, un enfant qui apprend à lire, une réunion de copropriété… Vous trouverez toutes ces choses entre ces les pages de ce petit livre. Ce mélange hétéroclite a provoqué chez moi nombre de sourires !

Pour ne pas être plus longue que le recueil lui-même, je m’arrêterai là. En conclusion, j’ai trouvé que cette courte lecture était une bouffée d’air frais entre deux pavés. Je le relirai ponctuellement, peut être dans un mois, peut être dans un an. Il m’a aussi donné envie de découvrir les autres ouvrages de l’auteur et je pense bientôt me procurer le célèbre La Première Gorgée de bière. Je ne pourrais pas dire à qui je conseille ce livre… En revanche, si vous le croisez en librairie avec sa jolie couverture brillante je vous invite fortement à l’ouvrir à la page de mon texte préféré : Boire le soleil, ou boire une ombre ? Vous succomberez peut être…

Et vous, l’avez-vous lu ? Si c’est le cas, qu’en avez-vous pensé ? Quelle est votre belle raison d’habiter sur terre préférée ?

Note : 15/20

Romanesquement vôtre,

Victoire

Publicités

8 commentaires sur « Les eaux troubles du mojito »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s