Fils-Des-Brumes – Tome 1: L’Empire Ultime

Titre : L’Empire Ultime9782360510108
Série : Fils-Des-Brumes
Auteur : Brandon Sanderson
Edition : Livre de Poche (Orbit)
Date de parution : 2010
Nombre de pages : 928

Résumé : La jeune Vin ne connait de l’Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d’acier des Grands Inquisiteurs. Depuis plus de 1000 ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seuls les nobles pratiquent l’allomancie, la précieuse magie des métaux. Mais Vin n’est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier, le plus célèbre voleur de l’Empire, elle est entraînée dans un combat sans merci. Car Kelsier, revenu de l’enfer, nourrit un projet fou : renverser l’Empire.

Mon avis: Un coup de coeur!

Cela ne m’arrive pas souvent, mais pour une fois j’ai acheté ce roman grâce à son résumé. J’ai en effet l’habitude de me laisser influencer par les blogs, Booktube et les notes de Livraddict, d’acheter sans même lire la quatrième de couverture.

Mais cette fois-ci, le résumé m’a intriguée et je suis bien contente de m’être laissée séduire par ces quelques lignes.

Ce premier tome est très prenant. Bien qu’il soit un bon gros pavé de presque 1000 pages, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. Pour commencer, l’auteur a créé un monde comme je n’en avais jamais vu. Certes, on y retrouve les classiques inégalités sociales, ainsi que les habituels antihéros des romans de fantasy. Cependant, rien du reste du roman n’est comparable avec ce que j’ai déjà pu lire.

Le système de magie est très intéressant à découvrir : il se base sur les métaux et leurs différentes caractéristiques. Le lecteur apprend en même temps que la jeune Vin, ce qui lui permet de digérer ces nouvelles informations au fur et à mesure de sa lecture.

Les personnages de Vin et de Kelsier peuvent d’ailleurs, de prime abord, faire penser à ceux que l’on retrouve dans un roman de fantasy lambda : une jeune orpheline qui n’a confiance en personne et un voleur aussi ambitieux que drôle. Mais plus le lecteur avance dans le récit et plus il découvre des personnages riches et surprenants. Nombreux sont les passages qui m’ont émue ou donné matière à réfléchir.

L’intrigue est pleine de rebondissements, rythmée par des révélations et la mise en place d’un plan de rébellion bien ficelé. Les dialogues offrent d’ailleurs quelques pépites, comme des réflexions sur la religion, sur l’amitié et les apparences. Et même si quelques fois les situations me semblaient se résoudre trop facilement, j’ai vite oublié ces petits défauts.

Je ne vous en dévoilerai pas plus sur ce monde étonnant car ce que j’ai apprécié dans ce roman c’est de pouvoir endosser la casquette de l’explorateur qui découvre une nouvelle terre, sa société, ses coutumes et ses habitants.

Je conseille donc ce roman à ceux qui n’ont pas peur des grosses briques ou qui ont des vacances qui se profilent à l’horizon. Evidemment, il ne faut pas être hermétique à la fantasy, sinon ça peut coincer, mais pour tous les autres, je vous recommande ce super premier tome !

Je peux dire que c’est un coup de cœur dont j’ai hâte de lire la suite. Et pour ceux qui hésiteraient encore, vous trouverez sur le site des éditions Orbit un extrait du roman : http://www.orbitbooks.fr/ouvrage/lempire-ultime-fils-des-brumes

Note: 18/20

Romanesquement vôtre,

Victoire

Publicités

7 commentaires sur « Fils-Des-Brumes – Tome 1: L’Empire Ultime »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s